Urgent

Les raisons et les cactéristiques du nouveau passeport.

Redigé par
Le 11 juin 2019 à 12:54

Les services des entrées et sorties au Rwanda continuent d’être améliorés en vue de donner plus de facilité aux visiteurs touristes, investisseurs et agents de sécurité, après qu’il ait été permis aux citoyens de tous les pays, à partir du 1er Janvier 2018, de recevoir le visa d’entrée à leur arrivée au Rwanda.

La loi N°57/2018 du 13/08/2018 relative aux entrées et aux sorties au Rwanda a été promulguée, et vers la fin du mois de mai 2019 le décret ministériel N°06/01 du 29 mai 2019 est sorti pour aider dans la mise en pratique de cette Loi.

Il y avait bien avant 12 sortes de visa et aucun d’eux ne dépassait 90 jours. Aujourd’hui il y en a 23 et certains peuvent dépasser la validité de 90 jours selon les motifs du voyageur.

Au cours de l’émission “Dusangire Ijambo” transmise sur les antennes de la RBA le 9 juin 2019, Nkunzurwanda Jean Pierre, chargé de l’Information au service de l’Immigration, a dit que le Rwanda va livrer, dans un proche avenir, un passeport pour l’Afrique de l’Est et dont le prix sera un peu plus supérieur à celui du passeport ordinaire. Le passeport ordinaire ou passeport biométrique a un espace réservé aux informations sur son détenteur au moment où le nouveau passeport électronique, e-passeport, aura une puce lisible seulement électroniquement, sembable à celle des cartes bancaires.

Les Présidents des pays de l’Afrique de l’Est s’étaient convenus, en 2016, que l’usage du passeport électronique devait commencer à être utilisé dès janvier 2017, chaque pays se réservant une particularité propre à lui.

Il a été décidé, en avril 2017, de mettre des ajoutes sur l’emblème du passeport rwandais. Les gorilles pour la valeur du tourisme, les danseurs pour l’importance de la culture, le Kigali Convention Centre à côté d’une maison traditionnelle pour montrer le pas franchi, et des décorations artistiques géometriques pour illustrer l’esprit du Made in Rwanda.

Le Directeur chargé des Services destinés aux Rwandais à l’Immigration, Rusanganwa Damascène, a dit qu’au moment des accords relatifs au passeport pour l’Afrique de l’Est, ils s’étaient convenus que le passeport ordinaire serait encore valide pour une période de deux ans.

“Nous avertissons ceux qui sollicitent nos services que le passeport qu’ils demandent sera bientôt invalide. Ceux qui ont un voyage urgent le prennent, d’autres préfèrent attendre”, a-t-il dit.

L’octroi de ces nouveaux passeports électroniques est nécessaire car il répond aux normes de l’Organisation Internationale de l’Aviation Civile, ICAO, qui a recommandé que tous les pays utilisent des passeports électroniques dès 2015. Il faut alors s’attendre qu’à tout moment un refus de monter dans l’avion peut s’opposer au voyageur détenteur d’un passeport non électronique.

“Nous pensons qu’il est de l’intérêt des Rwandais de marcher avec le temps”, a estimé Rusanganwa.

Le Directeur Général de l’Immigration, Lt Col Regis Gatarayiha, explique que la raison qui fait que le passeport électronique coûte plus cher que l’ordinaire est qu’il est d’une technologie tellement élevée que le contrefacteur serait constraint de payer plus qu’il ne paierait en l’achetant dans la voie légale.

Il est prévu que le passeport d’un enfant comportera 34 pages, au moment où celui d’un adulte en aura 50 au lieu des 48 de l’ancien. Le passeport d’une validité de 10 ans comportera 66 pages. C’est pour toutes ces raisons que le prix a augmenté. Le passeport des enfants coûtera 25000frw, celui des adultes, d’une durée de 5 ans coûtera 75000frw, alors que celui de 10 ans coûtera 100000frw. Le passeport de travail coûtera 15000 frw et le passeport diplomatique 50000 frw.

“Le prix de 50000 frw pour ces passeports que nous livrons aujourd’hui a été fixé en 2004. Il correspondait au taux de change de 100$. Les mêmes 100 $ valent aujourd’hui plus de 90000 frw. Nous n’avons pas voulu continuer de nous référer au dollar dans le cadre de réduire le coût pour les Rwandais. En vérité, si on considère la technicité du passeport, on reconnaîtrait que l’Etat s’est sacrifiié en allégeant l’obtention du passeport pour ses citoyens”, a déclaré Rusanganwa.

Les gens devraient se réjouir d’être en possession d’un passeport d’une valeur internationale au lieu de penser au supplément de 25000 frw.

Lors du 27ème Sommet de L’Union Africaine tenu à Kigali en 2016, deux passeports africains ont été solennellement offerts au Président tchadien Idris Deby Itno, alors Président de l’UA, et au Président rwandais Paul Kagame, qui avait accueilli le Sommet.

Le Lt Col Gatarayiha a dit qu’il faut encore la signature d’au moins 15 pays pour ratifier les accords sur le passeport africain, le Rwanda étant le seul pays, à l’heure qu’il est, à l’avoir fait, bien que le format soit collectivement accepté.
“Nous autres, même si nous avons traîné, nous avons concordé le passeport de l’EAC à celui de l’Afrique, de sorte que nous aurons peu de choses à modifier quand les 15 seront prêts pour la signature. Nous avons reculé pour mieux sauter. Ce qu’il nous faudra modifier, c’est, à la rigueur, peut être la dernière page. Nous avons fait de sorte qu’il ne nous faudra pas beaucoup changer”, a t il révélé.

Quand viendra ce moment, le détenteur du passeport EAC délivré par le Rwanda continuera à l’utiliser, seul le détenteur d’un passeport EAC expiré devra le renouveler, sans qu’il soit considéré comme non valide.

Il est prévu que les Rwandais feront les demandes des passeport au sercice Irembo et qu’ils ne se présenteront au bureau de l’Immigration qu’une seule fois, juste pour signer puis rentrer avec leurs passeports. Aujourd’hui le délai d’obtention du passeport est de trois jours, et le souhait est celui de réduire davanatage ce délai.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité