Urgent

Les premiers Encadreurs de l’Ecole ITORERO de village priés d’etre modeles de l’homme integre.

Redigé par IGIHE
Le 19 décembre 2018 à 09:16

Une cérémonie officielle de cloture des travaux des cadres-formateurs de l’ecole traditionnelle ITORERO a eu lieu ce 11 décembre 2018. Ils sont pressentis pour un projet d’envergure nationale qui s’etendra a tous les villages du pays.Avant le lancement des entraînements au niveau des villages du pays. Les formateurs ont ete convies a une retraite-formation au cours de laquelle, il a ete passe en revue l’etendue de leur mission pedagogique nationale centree sur l’education a la legendaire noblesse de l’esprit du citoyen rwandais.

Le President national d’ITORERO, M. Bamporiki Edouard, a participe la cloture de ces travaux. Il a commencé par rappeler aux formateurs que l’animation d’ un Itorero bien fonctionnel de Village est le devoir de tout citoyen rwandais qui aime son pays. " ça constitue une bonne manière de le reconstruire", a-t-il dit.

”Etre un bon encadreur pedagogique traditionnel c’est se comporter noblement. Cela demande de travailler avec tenacité. Une fois qu’on perd une des valeurs traditionnelles qui caracterisent le citoyen rwandais, tu as perdu aussi la ligne et tu n’es plus digne de faire partie des formateurs”, a fait observer Bamporiki.

Au cours de cette retraite, les encadreurs se sont penchés profondément sur l’élaboration d’un manuel pedagogique de base et d’une stratégie pour mieux comprendre le fonctionnement des Amasibo (groupes de voisinage régis par un même programme), et leur élargissement où c’est faisable.

"La création d’un Itorero de Village opérationnel entre dans les attributions de la Commission Nationale Itorero. Pour bien y parvenir chaque citoyen rwandais aimant son pays devrait en faire sien. Ceci est une bonne façon de le rendre dynamique", a dit Bamporiki tentant de perenniser cette ecole des valeurs ideologiques traditionnelles rwandaises perdues bien longtemps avec le debut de l’independance du Rwanda en 1961.

Le President National de l’Ecole ITORERO, le jeune Edouard Bamporiki, a administre a son audience une lecon de la nouvelle education civique propre au citoyen rwandais nouveau. Il tient a faire comprendre l’essentiel de la nouvelle conception de "l’honnete homme" rwandais.

"L’Itorero du Village formera les habitants à avoir une bonne conception des valeurs positives et le sens de l’interdit communs dans leur voisinage quotidien, l’amour du pays et de son dévéloppement ; connaitre et comprendre les programmes du gouvernement et comment les réaliser. L’Itorero de village aidera chaque citoyen rwandais a avoir confiance en lui-même dans la recherche des solutions à ses problèmes, a se faire respecter, et a devenir lui-meme un encadreur-formateur digne fils du pays, ferment d’un changement positif de sa societe", a indique Bamporiki resumant brievement les cours qui ont ete administres a ces formateurs durant les semaines qu’a dure leur retraite.

Le president national de cette Ecole traditionnelle ITORERO tient a faire des ces encadreurs de la premiere heure comme des educateurs culturels professant "l’esprit du sacrifice, la culture de la bravoure et la fierte de clamer ses excellentes performances ou hauts -faits".

Bref, Bamporiki veut que ces encadreurs soient le levain et se comportent en hommes integres charriant ainsi les grandes valeurs essentielles qui ont toujours caracterise le citoyen rwandais.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité