Notice: Undefined variable: echap in /home/lex91/public_html/fr.igihe.com/ecrire/inc/texte_mini.php on line 217
« Les négationnistes du génocide n’ont plus de place » > IGIHE - Version Française
00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

« Les négationnistes du génocide n’ont plus de place »

Redigé par Jean-Isibo
Le 16 avril 2012 à 02:46

Le maire de la ville de Kigali, Fidèle Ndayisaba, indique que toute personne imbue de l’idéologie génocidaire n’a plus d’espace pour s’exprimer.
Cette déclaration a été faite par Fidèle Ndayisaba dimanche lors de la cérémonie de commémoration et d’inhumation de 159 restes des victimes au site mémorial de Ruhanga, situé au secteur Rusororo, du district de Gasabo, dans la ville de Kigali.
Le maire de la ville de Kigali a fait savoir qu’un certain John Munyakayanza, de la cellule Kagari, du secteur (...)


Le maire de la ville de Kigali, Fidèle Ndayisaba, indique que toute personne imbue de l’idéologie génocidaire n’a plus d’espace pour s’exprimer.

Cette déclaration a été faite par Fidèle
Ndayisaba dimanche lors de la cérémonie de commémoration et d’inhumation
de 159
restes des victimes au site mémorial de Ruhanga, situé au secteur
Rusororo, du
district de Gasabo, dans la ville de Kigali.

Le maire de la ville de Kigali a fait
savoir qu’un certain John Munyakayanza, de la cellule Kagari, du secteur
Rusororo, du district de Gasabo, dans la ville de Kigali a répondu, au
cours
des entretiens durant la semaine de commémoration, à la question sur son
point
de vue à propos des tueries des Tutsi pendant le génocide, que les Tutsi
ont été
victimes de leur cupidité.

Il a dit que les personnes à l’idéologie
génocidaire dans leur conscience n’ont plus d’audience, qu’il faudrait
se
détourner d’elle sinon, ces gens jouent en succomberont.

Le maire de la ville de Kigali a
également ajouté que le génocide du Rwanda est une perte considérable
pour tout
le pays et pour la population rwandaise en général, il lance un appel un
appel à
tout le monde pour l’abandon de cette idéologie génocidaire.

Fidèle Ndayisaba a cité les exemples de
Bagosora qui a fui le pays et Mugesera qui aura tout fait pour éviter un
éventuel
retour au Rwanda, mais qui finalement est rentré. Aujourd’hui, il veut
être
jugé en français, il n’y a aucun bénéfice, ce n’est qu’une perte.

Tous les intervenants durant cette
cérémonie de commémoration pour la 18èmefois du génocide
perpétré
contre les Tutsi sont revenus sur les tueries de la population de
Ruhanga du 15
avril 1994.

Ils ont félicité l’église Anglicane du
Rwanda qui a accepté de faire de son église où des gens ont été tués un
site
mémorial même si elle n’est pas en bon état. Le maire de la ville de
Kigali a
dit qu’en collaboration avec la CNLG et avec cette église, ce site sera
aménagé.

Le 15 avril 1994, les ressortissants de
Muyumbu, Fumbwe, Gicaca, Rwamashyongoshyo, Gahengeli et ailleurs ont été
tués
dans cette église par balles, des grenades lancées par des éléments la
garde
présidentielle et des interahamwe selon les rescapés de ce massacre.

Les églises de Ruhanga et de Nyamata sont
les deux premières églises où les gens sont morts et qui sont devenus
des sites
mémoriaux alors que d’autres églises, ayant été le théâtre des
massacres, sont
encore des lieux de prière ou tout simplement ne sont plus fréquentées.

Ce site, qui abritait 32.068 restes des
victimes, a accueilli 159 autres corps et font un total de 32.227.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité