Urgent

Les forces de police du Rwanda et du Malawi signent un accord de coopération

Redigé par Bérénice
Le 27 mars 2019 à 08:32

La police nationale du Rwanda (RNP) et le service de police du Malawi (MPS) ont signé un mémorandum of understanding officialisant leur coopération dans diverses disciplines du maintien de l’ordre.

L’accord a été signé le 26 mars entre l’inspecteur général de la police (IGP) Dan Munyuza et son homologue Malawien Rodney Jose, en marge de l’Assemblée générale annuelle du Kigali International Conference Declaration (KICD) qui a débuté le 25 mars à Lilongwe, la capitale malawienne.

Selon le commissaire de police, John Bosco Kabera, porte-parole de la police rwandaise, le pacte prévoit un partenariat dans les domaines de la formation et du partage d’informations.

« La police nationale rwandaise et la police du Malawi travaillent ensemble et le protocole d’accord a officialise cette coopération bilatérale, notamment en matière de renforcement des capacités et de formation sur la question de sécurité », a déclaré CP Kabera.

« La coopération bilatérale permet la libre circulation de l’information entre les deux services de police pour la recherche des criminels, et les deux chefs de police se sont engagés à faire de ce partenariat un succès. » a ajouté CP Kabera.

La police rwandaise a signé plus de 30 mémorandums d’accord dans le cadre d’accords bilatéraux.

Depuis sa création en 2000, RNP a participé activement à des groupes de police régionaux et internationaux tels que Interpol, l’Association internationale des chefs de police (EAPCCO), la Force en attente en Afrique de l’Est (EASF), le Centre régional sur les armes légères. RECSA et les projets d’intégration du corridor nord de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC-NCIP), et engagés dans des missions de maintien de la paix.

La 7ème conférence du KICD se tient sous le thème « Lutter contre l’exploitation des enfants et la violence sexiste : le rôle des organes de sécurité et de la communauté ».

La réunion a réuni 33 États membres, organisations régionales de coopération policière ; SARPCCO, EAPCCO, WAPCCO et CAPCCO, la police écossaise, ainsi que d’autres organisations régionales et internationales.

Il visait principalement à mettre en évidence et à réaffirmer le rôle et les responsabilités des agences de sécurité, telles que la police, l’armée et les services correctionnels, pour répondre aux problèmes urgents de violence à l’égard des femmes et des filles sur le continent africain.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité