00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Les FDLR tuent un militaire congolais

Redigé par
Le 24 mai 2011 à 10:54

Pour la troisième fois consécutive en un mois, le groupement d’Irhambi-Katana, en territoire de Kabare,en RDC a été attaqué dans la nuit de samedi à dimanche 22 mai. Cette attaque a coûté la vie à un militaire FARDC venu en rescousse.
Les assaillants, des combattants FDLR, selon les sources, ont tué un militaire congolais venu en rescousse.
Le village attaqué est situé en face d’une position militaire des Forces armées congolaises (FARDC).
Le commandant du 101e régiment a confirmé l’attaque et annoncé (...)

Pour la troisième fois consécutive en un mois, le groupement d’Irhambi-Katana, en territoire de Kabare,en RDC a été attaqué dans la nuit de samedi à dimanche 22 mai. Cette attaque a coûté la vie à un militaire FARDC venu en rescousse.

Les assaillants, des combattants FDLR, selon les sources, ont tué un militaire congolais venu en rescousse.

Le village attaqué est situé en face d’une position militaire des Forces armées congolaises (FARDC).

Le commandant du 101e régiment a confirmé l’attaque et annoncé la mort de l’un de ses hommes qui conduisait une unité d’intervention pour repousser l’agression.

Le militaire a été tué par une balle d’un élément ennemi de couverture posté à la bifurcation, a précisé l’officier FARDC.

Deux autres de ses hommes ont été légèrement blessés, a ajouté le commandant du 101 régiment.
Quant aux habitants du village attaqué, ils se sont tout simplement dispersés dans la nature.

De son côté, la société civile de Lwiro Katana a confirmé l’attaque, signalant que quatre personnes, des civiles, ont été kidnappées par les assaillants et plusieurs biens de valeur des villageois emportés dans la forêt.

D’après cette même société civile, les attaques régulières dont le village de Kahungu et ses environs sont victimes seraient le fait de sa proximité avec le parc national de Kahuzi Biega.

Elle suggère ainsi le cantonnement des éléments FARDC sur les sentiers que les assaillants ont l’habitude d’emprunter pour mener leurs opérations à Kahungu et d’autres villages situés à la lisière du parc.

Photo : un rebelle du FDLR en RDC


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité