Urgent

Les ex-combattants FDLR arrivés à Goma dans le cadre démobilisation-rapatriement

Redigé par Olivier Mukwaya
Le 23 novembre 2018 à 09:16

Les anciens combattants des FDLR et leurs personnes à charge, qui étaient stationnés dans le camp de transit du DDRRR(désarmement, démobilisation, rapatriement, réintégration et reinstallation) à Kanyabayonga, sont arrivés à Goma tard dans la nuit du mardi au 21 novembre, sous l’escorte du commandant de la 34e région militaire, a appris igihe.com.

Au total, il y a 352 sujets rwandais, dont 66 ex-combattants et des centaines de membres de la famille, y’compris des femmes et des enfants.

Après plus de trois ans passés dans ce camp de transit DDRRR de Monusco à Kanyabayonga, ces anciens combattants des FDLR ont été relogés sur décision du gouvernement congolais.

Jusque-là, à Goma, il reste difficile de connaître leur nouvel emplacement.

Le porte-parole de la 34ème région militaire, le major Ndjike Kaiko, confirme leur présence dans la ville, sans plus de détails.

"Ce site [de Kanyabayonga] est officiellement fermé depuis septembre et les occupants, qui devraient partir, sont déjà parmi nous, ici à Goma", a-t-il déclaré.

Lorsqu’on leur a demandé pourquoi leur présence à Goma semble être éclipsée, le major Ndjike Kaiko a réagi : « Rien n’est caché. Ils sont à Goma, en République démocratique du Congo, et je pense que dans les heures qui suivent, je vous dirai où ils se trouvent. ”

A noter que Depuis la fin de 2014, ces anciens FDLR sont basés à Kanyabayonga.

À Goma, ils devraient attendre soit leur rapatriement au Rwanda, soit un autre environnement d’asile, selon le gouverneur de la province.

Par ailleurs, à Kanyabayonga, la population en liesse, depuis le départ de ces ex-combattants, s’est massée sur le site évacué mercredi matin pour le démolir complètement, rapportent les autorités administratives locales.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité