Urgent

Les Députés s’interrogent sur le faible taux d’occupation des marchés transfrontaliers

Redigé par
Le 15 mars 2020 à 10:30

La Chambre des Députés, réunie en plénière ce mercredi 11 mars 2020, a demandé à la Ministre du Commerce et de l’Industrie, Soraya Hakuziyaremye, des explications relatives aux défis confrontés par les marchés transfrontaliers, comme relevés par le Comité des Comptes Publics, CCP, établi par l’Auditeur Général dans son Rapport 2017/2018.

L’engagement de la Ministre de relever les défis au cours du prochain exercice 2020/2021 faisait suite au constat des Députés comme quoi ces défis étaient le résultat d’une mauvaise gestion des institutions concernées.
« Tous ces problèmes seront abordés au cours du prochain exercice et tous ceux qui en sont responsables seront identifiés et devront répondre de leurs actes », a t elle déclaré.
Le marché transfrontalier de Rubavu a un taux d’occupation de 87%, celui de Rusizi avec 61%, Karongi 26% et 49% pour celui de Cyanika,
« La raison principale de la création de marchés transfrontaliers aux frontières était de permettre aux commerçants qui exportent des produits vers les pays voisins de conserver leurs produits près de la frontière afin que ceux qui en ont besoin les obtiennent facilement », a-t-elle déclaré.
Pour l’Hon. Théogène Munyangeyo, une mauvaise planification est à l’origine des problèmes, citant, pour illustrer les faits, le marché de Karongi qui a un entrepôt conçu pour stocquer les marchandises mais qui n’est pas accessible par les voitures par manque de route.
“Le plafond du toit du marché transfrontalier de Karongi est tombé avant que le marché ne commence à fonctionner, occasionnant des pertes au Gouvernement en raison de dépenses supplémentaires non prévues”, ont déclaré certains Députés.
"Il a été installé, sur le marché de Rusizi, de l’électricité " monophasée ", ce qui est insuffisant pour faire fonctionner les chambres froides”, a-t-il dit, se demandant si la personne qui avait fait les installations était vraiment un ingénieur électricien. Celui de Cyanika est dépourvu d’eau",
La Ministre Hakuziyaremye a fait observer que les marchés transfrontaliers ont contribué à l’augmentation des exportations du Rwanda vers tous les pays voisins, passant de 37 milions $ en 2012 à 411 milions en 2018.
Les chiffres qu’elle a présentés prouvent cependant que le Rwanda avait connu, en 2018, un excédent commercial de 3 milions de $ avec les pays voisins.
“Cette balance commerciale positive a été due aux bons résultats des stratégies visant à faciliter le commerce transfrontalier qui ont contribué à notre programme de réduction des importations et de stimulation des exportations », a t elle dit.
"Cela montre que si les marchés transfrontaliers avaient un taux d’occupation de 100%, nous pourrions nous attendre à de meilleurs résultats", a-t-elle conclu.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité