Urgent

Les délégues des habitants de Bannyahe ont rencontré le Ministre du Minaloc.

Redigé par IGIHE
Le 22 février 2019 à 09:00

Le Ministre de la Bonne Gouvernance, Prof. Shyaka Anastase a rencontré les délégués des habitants d’une bidonville dite Bannyahe, attenante au quartier chic de Nyarutarama en district urbain de Gasabo ce week-end passé.L’entretien a duré quelques quatre heures. Il portait sur le refus de ces habitants d’être délocalisés pour un quartier bati à Busanza de Kanombe au sud de Kigali mais, d’après eux, ne répondant pas à la taille de leurs familles.

Le Tribunal de 1ère Instance de Gasabo, la semaine dernière, avait refusé de recevoir la plainte des habitants des villages de Kangondo I&II et de Kibiraro de la cellule de Nyarutarama, parce qu’ils n’avaient pas respecté la procédure. Ayant fait auparavant recours à une instance non habilitée, ils ont vu leur requête déboutée par le juge.

En avril 2018, les mêmes délégués avaient rencontré l’alors Ministre du Minaloc, Francis Kaboneka, qui leur avait expliqué les raisons pour lesquelles ils devaient accepter la relocalisation vers les lieux aménagés et batis pour eux.

Les délégués de ces habitants ont jugé les habitations leurs proposées inférieures à leurs propriétés qui doivent être rasés pour pousser de gros et luxueux immeubles. Il est rapporté qu’un riche prospecteur immobilier entend viabiliser ce quartier Bannyahe, qu’il est de mèche avec les autorités gouvernementales qui l’encouragent à lutter contre les constructions anarchiques observables dans la ville de Kigali.

”Ce que nous vous disons est dans l’intérêt de tous les Rwandais, si vous ne voulez pas l’accepter et préférez affronter l’Etat, et bien allez-y, affrontez-nous”, avait alors dit maladroitement l’ancien et trop jeune ministre Francis Kaboneka qui avait hérité d’un ministère plus lourd que son âge.

Les délégués des habitants de Bannyahe ont déclaré à Umuseke, à l’issue de leur rencontre avec le nouveau Ministre Shyaka ce weekend, que la rencontre n’a rien donné, non plus. "Celui-ci a dit qu’il ne maîtrisait pas encore suffisamment le dossier, qu’il allait s’y mettre", ont confié les délégués à la sortie de l’entretien avec le ministre.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité