Urgent

Un remaniement aux postes d’Ambassadeurs : Des entrées et des départs

Redigé par IGIHE
Le 16 juillet 2019 à 07:03

Un communiqué émanant du Bureau du Premier ministre rwandais et publié ce 15 juillet 2019 annonce que le Président dela République du Rwanda, M. Paul Kagame, a procédé au changement des ambassadeurs du Rwanda affectés dans différentes chancelleries rwandaises de par le monde.

Il a y eu de nouvelles entrées aux postes. Tel est le cas de Wellars Gasamagera qui part pour l’Angola. Membre du Comité central du FPR et commissaire, il occupait le poste de Directeur de RMI (Institut rwandais de Management).
Mais c’est aussi l’écrivain Jean Paul Kimonyo, fonctionnaire à la présidence de la République, qui part pour Pekin remplaçant le Gén. Charles Kayonga. Mme Kacyira Aissa Kirabo, ancienne Maire de Kigali, est appointée au Ghana. L’ancien Mufti du Rwanda, Sheikh Saleh Habimana représente le Rwanda au près du Royaume Marocain.
Une autre entrée sensationnelle au gouvernail du Pays est celle de la Dame Yasmin Amri Sued, fille du défunt Amri Sued, longtemps ambassadeur de son vivant, part pour la Corée du Sud.

Le Rwanda se tourne vers l’Est et l’Extrême Orient ?
François Nkulikiyimfura est appointé au Qatar et l’ancien patron de PSF (Fédération du Secteur Privé), Emmanuel Hategeka, aux Emirats Arabes Unis tandis que l’ancien secrétaire d’Etat au Transport Jean de Dieu Uwihanganye part pour le Singapour.

Chez le voisin tanzanien, un général, Mr Charles Karamba qui occupait le poste de Chef d’Etat major de l’Armée de l’air, est nommé Haut Commissaire du Rwanda à Dar-Es-Salaam.

Un certain Eugène Segore Kayihura est appointé à Johanesburg remplaçant Vincent Karega qui par pour Kinshasa la RDC.

D’autres jeunes figures dans la représentation diplomatique du Rwanda à l’étranger, il faut noter la jeune Maire de Kigali qui n’y fera pas longtemps. Elle est nommée ambassadeure en Suisse remplaçant François Ngarambe, ancien Président d’IBUKA et patron de l’ancien Caisse Sociale du Rwanda, qui part pour Paris/la France.

François Ngarambe à Paris
Tout diplomate qu’il est et bien à l’aise dans la langue de Molière, la nomination de François Ngarambe à Paris peut avoir été motivée par son histoire de rescapé du génocide des Tutsi et témoin éloigné des excentricités du régime du général Juvénal Habyarimana par qui le génocide des Tutsi est arrivé. Il est censé connaître mieux que quiconque le rôle des hauts fonctionnaires français dans les événements de génocide des Tutsi au Rwanda. Le fait d’avoir oeuvré au sein de la société civile rwandaise avant son entrée dans les fonctions gouvernementales, cela dit qu’il maîtrise nécessairement ce terrain et connaît les figures très anciennes et leur histoire mouvementée ; ceux-là même qui, ayant fui et résidant en France, ne manquent pas de fort soutien de hauts leaders d’opinion français.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité