Urgent

Les “ambulants” ont toujours du mal à trouver un capital.

Redigé par
Le 22 janvier 2019 à 11:26

Ceux qui faisaient leur commerce dans les rues le font aujourd’hui dans les marchés leur construits à Nyarugenge. Ils voudraient que leur soit augmenté le capital pour pouvoir travailler bénéfiquement et ne plus retourner sur la route.

Uwimana, une de ces commerçantes, témoigne : “Lorsque je travaillais dans la rue, j’utilisais 2000frw et je parvenais à nourrir mes enfants, ce qui est impossible maintenant car il faut beaucoup d’argent ici. Si nous pouvions trouver quelqu’un qui nous accorde la garantie pour obtenir un crédit, nous travaillerions en gagnant, nous rembourserions comme il faut. Il ne plaît à personne de travailler dans la rue, c’est plein de problèmes”.
Sa consoeur renchérit :” Ce que je vends est appelé “devises”. Je prends les marchandises sans payer, grâce à la confiance avec le commerçant, après la vente je lui amène son argent et je récupère mes 1000 ou 2000frw, juste pour manger. Tu comprends que l’on ne peut pas progresser sans capital. Si je pouvais avoir au moins 200.000frw je pourrais me dévélopper”.
Elle avoue que travailler au marché c’est beaucoup mieux que dans la rue et que les clients sont nombreux depuis que les ambulants ont quitté la rue et la gare.
Le Vice-Maire du District Nyarugenge chargé des Affaires Sociales, Ndayisenga JMV, a dit qu’il y a un système à travers lequel ils les aident en les connectant avec les banques.
”Ce qui reste c’est de parler avec ces banques à propos de l’hypothèque qui pourrait se faire à travers le programme “ Gira ubucuruzi”, l’équivalent de l’argent que nous leur accordons pour le loyer de leurs comptoirs leur serait alors donné par la banque comme crédit à rembourser pour ensuite le donner aux autres”, a-t-il suggéré.
Il a dit être satisfait du taux d’abandon du commerce ambulant. “Nous sommes à 95% de l’abandon de ce commerce ambulant, et nous y parviendrons à 100% grâce aux Service de sécurité et aux autres concernés”.
Il y a une année que ces commerçants ambulants ont quitté la rue pour travailler dans les marchés leur construits par le District de Nyarugenge. Aujourd’hui ils paient des taxes, hier non.

Ubukungu.rw


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité