Urgent

Le Rwanda rejette l’offre de médiation britannique pour son contentieux avec l’Uganda

Redigé par IGIHE
Le 26 mars 2019 à 10:14

Le Secrétaire d’Etat à la Coopération internationale au sein du Ministère Rwandais des Affaires etrangères, M. Olivier Nduhungirehe, a déclaré à la presse que le Rwanda n’a pas besoin de médiateur britannique dans le contentieux qui oppose le Rwanda ӑ l’Uganda, qu’au contraire, le Gouvernement britannique devrait appeler l’Uganda à résoudre les problèmes qu’il cause au Rwanda.

Pour rappel, le Rwanda accuse son voisin l’Uganda de malmener, arrêter contre toute procédure légale, détenir dans des lieux inconnus puis torturer et déporter les sujets rwandais en voyage ou résidant en Uganda. Il accuse également ce pays d’héberger ses opposants armés qui sont en parfaite intelligence avec les autorités ugandaises.

De trois, le Rwanda accuse l’Uganda de ne pas laisser passer ses marchandises exportées vers d’autres pays et de les immobiliser illegalement sur son sol sans aucune raison et contre toute procédure commerciale internationale.

Le Ministre Nduhungirehe a fait cette sortie en réaction aux déclarations au journal local The Chronicles de l’ambassadeur britannique au Rwanda Jo Lomas selon lesquelles la Grande Bretagne pourrait être disposée à une médiation entre les deux voisins si d’aventure il lui était demandait de s’exécuter.

« En cas de besoin, nous apporterions notre contribution consistant à tasser le problème mais de préférence, c’est une question qui peut être réglée au niveau de la région de l’Afrique de l’Est », a dit Jo Lomas.

Le Ministre Nduhungirehe est catégorique à ce propos. Très sévère, il y va ; « Si le Gouvernement britannique entend apporter sa contribution à la solution de ce contentieux, il n’a qu’àfaire pression au gouvernement ugandais pour qu’il libère les centaines de sujets rwandais séquestrés dans des cachots inconnus de la Chjieftancy of Military Intelligence Ugandaise (CMI) depuis plus de deux ans ; qu’en plus le même gouvernement ugandais cesse d’apporter son soutien aux groupes armés rwandais des FDLR/Forces Démocratiques de Libération du Rwanda et RNC/Rwanda National Congress.

L’honorable Nduhungirehe qui maîtrise parfaitement le dossier opposant les deux pays a confié à la presse que la récente visite officielle du président kenyan Uhuru Kenyatta au Rwanda suivie immédiatement de cette visite en Uganda n’a pas de connotation d’offre de ses bons offices pour régler le contentieux rwando ugandais. « ç’a été juste des discussions sur les relations commerciales rwando kenyanes. Il a néanmoins été briefé sur l’état moins reluisant des relation entre l’Uganda et le Rwanda », a dit le Ministre écartant toute idée de médiation entre les deux pays en mal de cohabitation.

En ce premier jour de la Conférence de Africa CEO Forum de Kigali du 25 au 26 mars 2019 à Kigali, les débats ont focalisé sur un nécessaire environnement politique positif pour mieux poursuivre la question de foisonnement d’échanges commerciaux transfrontaliers en Afrique.

La question rwando ugandaise a été emmenée dans les débats pour un Rwanda non seulement enclavé mais aussi victime des pratiques illégales ugandaises consistant à immobiliser ses marchandises en processus d’exportation pour le port de Mombasa.

Le Président Paul Kagame qui a pris la parole à ce sujet a fait allusion aux conteneurs de pierres précieuses partis de Kigali pour le port de Mombassa vers les marchés internationaux et arrêtés pendant cinq mois en Uganda. Il a parlé également de milliers de litres de lait rwandais exportés vers le Kenya qui ont subi le même sort.

Les autorités rwandaises ne veulent pas accepter les accusations ugandaises selon lesquelles elles auraient fermé les postes-frontières de communication avec l’Uganda.

« Faux ! Il n’y a que la fermeture temporaire du poste frontière de Gatuna pour cause de réparation d’une partie de la chaussée endommagée. Cela ne prendra pas beaucoup de temps, la date limite de réhabilitation étant le mois de mai », disent les officiels rwandais autorisés précisant que le poste frontière de Kagitumba, reliant lui aussi l’Uganda au Rwanda est opérationnel.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité