Urgent

Le Rwanda dévoile son nouveau plan d’éradication du paludisme.

Redigé par igihe
Le 25 avril 2019 à 11:43

Le Rwanda s’est joint à la communauté internationale pour célébrer la Journée mondiale de lutte contre le paludisme . Les responsables de RBC (Rwanda Biomedical Center se sont engages a cette occasion de tout mettre en oeuvre pour la prevention et l’eradication de ce fleau qui fait des ravages dans le chef des nourrissons mais aussi de la population adulte.

Parmi les mesures préventives prévues d’ici la fin de l’année, on peut citer un plus grand nombre de méthodes de lutte antivectorielle et la pulvérisation à l’extérieur afin de tuer les moustiques au stade larvaire, en plus de la pulvérisation résiduelle à l’intérieur.

La pulvérisation de larvicide cible les larves dans l’habitat de reproduction avant qu’elles ne puissent devenir des moustiques adultes et se disperser.
Le traitement par larvicide des habitats de reproduction contribue à réduire la population de moustiques adultes dans les zones voisines. Les produits larvicides liquides sont appliqués directement sur l’eau à l’aide de pulvérisateurs à dos ou d’autres outils comme les camions.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Rwanda a enregistré 430 000 cas de paludisme de moins en 2017 par rapport à 2016.
De novembre 2016 à mars 2017, plus de 5 milions de moustiquaires de lit ont été distribuées dans tout le pays, tandis que des pulvérisations de résidus à l’intérieur ont été menées dans les Districts les plus touchés, notamment ceux de Kirehe, Nyagatare, Gatsibo, Bugesera, Nyanza, Huye et Gisagara.

À compter de novembre 2016, toutes les personnes appartenant aux catégories socio-économiques Ubudehe 1 et 2, dans tout le pays, ont eu accès à un diagnostic et à un traitement gratuits du paludisme.

Le gouvernement a annoncé son intention de commencer la distribution de produits anti-moustiques en complément des mesures existantes de lutte contre le paludisme.
CS Johnson, une société américaine, s’est associée au Ministère de la Santé pour mettre au point deux solutions anti-moustiques destinées aux Rwandais, selon des responsables gouvernementaux.

Interrogée sur le lancement éventuel par le Rwanda du vaccin contre le paludisme récemment introduit, la Ministre de la Santé, Dr Diane Gashumba, a déclaré qu’elle suivait de près son fonctionnement avant de l’introduire au pays.
« Si nous le jugeons nécessaire, nous rejoindrons ce programme », a-t-elle déclaré.

Source : New Times


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité