00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Le Rwanda demande à la Monusco et RDC d’honorer leurs engagements pour opérations contre Fdlr

Redigé par IGIHE
Le 4 janvier 2015 à 02:16

La date fatidique du 2 janvier 2015 étant passée sans que les Fdlr (Forces Démocratiques de Libération du Rwanda) désarment de leur propre gré, le Rwanda vient d’émettre un communiqué demandant à la RDC et aux Casques Bleus de la Monusco de mettre en exécution les accords de désarmement forcé des Fdlr.
Le Gouvernement rwandais a encore une fois élevé sa voix pour rappeler à la RDC et à la Monusco les décisions souveraines prises par les Chefs d’Etat des pays de la région à propos de l’ultimatum contre les (...)

La date fatidique du 2 janvier 2015 étant passée sans que les Fdlr (Forces Démocratiques de Libération du Rwanda) désarment de leur propre gré, le Rwanda vient d’émettre un communiqué demandant à la RDC et aux Casques Bleus de la Monusco de mettre en exécution les accords de désarmement forcé des Fdlr.

Le Gouvernement rwandais a encore une fois élevé sa voix pour rappeler à la RDC et à la Monusco les décisions souveraines prises par les Chefs d’Etat des pays de la région à propos de l’ultimatum contre les Fdlr ayant expiré ce 2 janvier 2015.

Dans le communiqué en question, il rappelle la résolution 2147/2014 du Conseil de Sécurité qui autorise toutes les opérations militaires contre les Fdlr menées par la FIN (Force Internationale Neutre) seule ou en collaboration avec les FARDC (Forces Armées de la RDC).

Le Rwanda a toujours montré que les Fdlr étaient entrain de se réorganiser pendant toute la période de grâce de six mois, qu’elles se sont équipées en armes et qu’elles ont fait une grande capagne politique de soutien en vue de déstabiliser le Rwanda et toute la région des Grands Lacs.

Le Communiqué montre également que d’autres démarches insidieuses ont été menées pour couvrir les exactions des Fdlr. Le Rwanda, pour ce faire, demande à la Communauté internationale de bien voir s’il n’y a pas de projets louches ourdis pour couvrir les Fdlr. Il rappelle que cette situation ne se tolérera pas dans le cadre du rétablissement de la paix durable, du développement et de la sécurité des pays de la Région des Grands Lacs.

Le Rwanda a montré également que les manoeuvres dilatoires et de petites faveurs accordées aux Fdlr ont permis à ces dernières d’exaucer leurs crimes et de continuer leur propagande idéologique du génocide. Pour le Rwanda, trop c’est trop. Ceci est insupportable, lit-on dans le communiqué.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité