Urgent

Le Rwanda demande à l’Uganda des explications pour deux citoyens y séquéstrés

Redigé par IGIHE
Le 30 mai 2019 à 04:48

Le Gouvernement rwandais a adressé une mallette diplomatique à l’Uganda l’invitant à lui donner des explications à propos de l’arrestation qui a eu lieu la semaine dernière de deux sujets rwandais, Pierre Samvura, 47 ans, et Eric Habiyaremye, 25 ans, originaires du Secteur Tabagwe du District Nyagatare frontalier avec l’Uganda. Ils s’étaient rendu de l’autre côté de la frontière, dans le district de Rukiga (Ouest de l’Uganda) pour participer à une cérémonie de baptème d’un enfant de leur ami.

Il est rapporté qu’ils auraient été arrêtés en pleine messe par les agents de la CMI (Chieftancy of Military Intelligence) ugandaise.

"Le Rwanda a adressé une lettre à l’Uganda pour ce propos afin que ces sujets rwandais puissent avoir une assistance juridique. Nous le faisons à chaque fois que nous avons l’information de l’arrestation des citoyens rwandais en voyage ou résidant en Uganda", a confié à IGIHE l’ambasseur du Rwanda en Uganda, le Gén. Frank Mugambage ajoutant que cela est fait aussi pour que les responsables ugandais permettent aux diplomates rwandais de rendre visite à ces Rwandais.

Selon ce diplomate, les Rwandais arrêtés par les services de sécurité ugandais sont emprisonnés soit dans les cachots du CMI, soit dans d’autres régions du pays, qu’outre ceux qui sont déportés au Rwanda, ceux qui sont recensés dans ces cachots avoisinent un millier.
"Le Rwanda a, chaque fois, adressé des lettres au gouvernement ugandais pour lui demander des explications à propos de ces arrestations arbitraires, mais il n’a pas du tout reçu une quelconque réponse", a dit le Diplomate rwandais.
Les deux citoyens rwandais ont été arrêtés, rapporte-t-on, sur soupçon brandi qu’ils étaient des militaires rwandais qui s’étaient introduits en territoire ugandais.

Pourtant les voisins de ces deux personnes arrêtées sont formels. Ils n’ont jamais été dans le militaires, disent-ils.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité