Urgent

Le Rwanda contredit le communiqué de l’Uganda l’accusant de bloquer les marchandises ugandaises pour le Rwanda

Redigé par IGIHE
Le 14 mars 2019 à 06:45

Le Gouvernement rwandais rejette avec la dernière énergie les allégations émises par la partie ugandaise par la voix du Ministre Sam Kuteesa (Affaires étrangères) selon laquelle le Rwanda a broqué à ses frontières les marchandises entrant dans son pays. et venant d’Uganda. Kuteesa a formulé ces accusations ce mercredi 13 mars 2019 passant sous silence le fait que les relations entre les deux pays sont dangereusement hypothéquées par le fait que l’Uganda arrête, séquestre et torture les sujets rwandais en voyage ou résidant en Uganda, donc les privant de leur liberté de s’adonner au commerce normal.

Le Communiqué émis par Sam Kuteesa dit que "les autorités rwandaises ont bloqué aux frontières rwandaises des marchandises en provenance d’Uganda exportées au Rwanda. Elles permettent uniquement l’entrée de véhicules de citoyens rwandais ou de véhicules commerciaux empruntant les routes rwandaises pour se rendre dans d’autres pays (RDC...). Les mêmes autorités ne permettent pas non plus la sortie du Rwanda de marchandises ou de camions à destination d’Uganda"

En ce jeudi 14 mars, le Gouvernement rwandais a tenu à préciser sa position à ce sujet.
"Il est pratiquement impossible qu’il y ait un commerce libre et épanoui et de la libre circulation des personnes et des biens tant que les commerçants rwandais se rendant en Uganda sont arrêtés, séquestrés et torturés ; leurs marchandises saisies illégalement. Ces questions sont importantes qui doivent préalablement être résolues. L’embargo sur les marchandises ugandaises que l’on brandit n’est pas vraie. C’est plutôt une façon d’escamoter la vraie question", lit-on dans le communiqué émis par le Rwanda qui plus loin étale tous les problèmes qui détériorent dangereusement les relations entre les deux pays voisins et invitant encore une fois l’Uganda à donner d’amples explications. Il est rapporté que le Rwanda a toujours demandé en vain ces explications.

De ces explications demandées il y a le fait que le Rwanda a présenté au Gouvernement Ugandais une liste de beaucoup de centaines de citoyens rwandais, certains d’entre eux donnés pour morts, d’autres arrêtés sans raison, torturés et privés de toute assistance juridique. Le Rwanda a aussi présenté une liste de mille autres rwandais alors en affaires en Uganda qui ont été déportés vers le Rwanda.

Le Rwanda a aussi demandé à la partie ugandaise de s’expliquer sur le soutien gouvvernemental ugandais accordé à des groupes armés rwandais FDLR/Forces Démocratiques de Libération du Rwanda et le RNC/ Rwada National Congress dont le soutien actif de l’Uganda dans le recrutement des membres de ces groupes armés.

Le Communiqué dit et insiste que les plaintes détaillées du Rwanda à ce propos ont été transmises à plusieurs reprises à la partie ugandaise"

D’autres explications demandées à l’Uganda par la partie rwandaise consistent dans le fait que l’Uganda a violé l’accord de liberté de commerce inter Etats de l’EAC (Est African Community) où certains produits rwandais sont interdits en Uganda.

"Comme vous le savez, tous les produits laitiers rwandais qui transitaient par l’Uganda ont été interdits d’y entrer. Il en a été aussi de même pour les pierres précieuses à un certain moment. Les exportations de pierres précieuses rwandaises avaient été saisies pour être relâchées sans savoir qui en avait donné l’ordre. Là encore nous nous posons la question de pourquoi cette mauvaise pratique", a confié le Ministre rwandais des Affaires Etrangères, Dr Richard Sezibera au cours de sa récente conférence de presse.

En foi de quoi, le communiqué conclut :
"Le Rwanda est, on ne peut plus, engagé dans sa volonté politique de faciliter la libre circulation des personnes y compris les Ugandais, des services et des biens dans l’espace EAC et sur le continent africain. Le Gouvernement rwandais pris le Gouvernement ugandais de fournir les explications ci haut demandées".


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité