Urgent

“Le Rwanda attend beaucoup de la justice internationale” - IBUKA

Redigé par IGIHE
Le 10 avril 2019 à 05:12

Jean-Pierre Dusingizemungu, Président d’Ibuka, une organisation des survivants du génocide, a déclaré que le Rwanda compte sur la collaboration de la communauté judiciaire internationale pour traduire en justice les presumes auteurs du génocide.

Il l’a dit le soir de ce dimanche du 7 avril 2019 au cours de la veillée nocturne au Stade National Amahoro, qui a rassemblé des miliers de Rwandais, de diplomates, des Chefs d’Etat et de Gouvernement et amis du Rwanda.

Cette veillée a été précédée par une ‘Walk to Remember’, dirigée par le Président Paul Kagame et la Première Dame Jeannette Kagame.

Dusingizemungu a déclaré que le Rwanda avait fait des progrès considérables au cours des vingt-cinq dernières années. Il a déclaré que ceux qui ont participé au génocide de 1994 contre les Tutsi sont mécontents des réalisations accomplis par le Rwanda et font tout pour les saboter.

« Toute la communauté internationale devrait collaborer pour que les auteurs soient traduits en justice. Nous ne voyons aucune raison pour que cela ne soit pas fait », a-t-il déclaré.

Il a notamment déclaré que le Rwanda compte sur l’appui du Juge Carmel Agius, le nouveau Président du Mécanisme International appelé à poursuivre les procès des Tribunaux Pénaux (MICT).

« La libération anticipée de ceux qui ont organisé le génocide par le MICT, en les acquittant ou en réduisant leurs peines, nous a fait tant de peine », a-t-il noté.

Le Juge Agius, au Rwanda depuis près d’une semaine, participait à ladite veillée.

Le Rwanda a récemment contesté la libération anticipée des condamnés pour génocide, le dernier cas en date étant celui du Col Aloys Simba.

Dusingizemungu a également parlé de la décision de la France d’enquêter sur son rôle dans le génocide contre les Tutsis.

La semaine dernière, le Président français Emmanuel Macron a chargé une équipe de chercheurs et d’historiens d’examiner les archives des actions de la France au Rwanda lors du génocide de 1994 contre les Tutsi.

"Notre espoir est que la nouvelle commission créée par Macron pour enquêter sur le rôle de la France dans le génocide contre les Tutsi soit en effet composée d’experts menant un travail de recherche en toute impartialite", a-t-il déclaré.

Dusingizemungu a indiqué que certains pays se rangent aux côtés de ceux qui ont perpétré le génocide et que d’autres ne semblent pas vouloir apprecier des progrès accomplis par le Rwanda et font donc tout pour détruire les acquis du pays.

Lors de la veillée, les noms des survivants ont été récités et des messages d’espoir, d’unité et de souvenir de personnalités très connues, notamment des politiciens, des acteurs, des hommes d’affaires, des personnalités de la télévision, des footballeurs et des Pasteurs, ont été projetés.

On peut citer entre autres messages ceux de Bill Clinton, Tony Blair, Ellen DeGeneres et leur partenaire, Strive Masiyiwa, Alex Scott et le Pasteur Rick Warren.
Samuel Dusengiyumva, un survivant du génocide du District de Ruhango, dans la Province du Sud, a raconté une histoire poignante de la façon dont il a survécu.

« Lorsque le génocide a eu lieu en 1994, nous avons tout essayé pour nous défendre. Nous avons cherché une cachette à Nyamukumba, mais en vain. Le génocide avait été enseigné et enraciné au point que même les enfants nous lançaient des pierres quand ils nous voyaient chercher où nous cacher », a-t-il raconté.

Dusengiyumva, qui avait 13 ans en 1994, fait partie des rares survivants de Murambi, où des miliers de personnes ont été brutalement tuées.
Le Ministre de la Justice, Johnston Busingye, a déclaré que l’esprit Kwibuka fait partie de la culture rwandaise où les gens se rapprochent de la famille en deuil en cas de décès d’un être cher.

« Ce dont nous nous souvenons aujourd’hui est spécial. Les gens ont été tués par des voisins, avec le soutien du gouvernement d’alors », a-t-il déclaré, ajoutant que les Rwandais sont désormais convaincus que la voie choisie pour l’édification de la Nation sera préservée de générations en générations.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité