Urgent

Le Rwanda a demandé au Mozambique d’accélérer l’enquête sur la mort de Baziga.

Redigé par IGIHE
Le 11 septembre 2019 à 06:10

Tué par balle dans la zone de Bike à Maputo le 26 août 2019 vers 11h, Baziga Louis était le représentant de la diaspora rwandaise au Mozambique. Son corps a été rapatrié et son inhumation a eu lieu le 2 septembre 2019 au cimetière de Rusororo à Kigali.

Lors de son entretien avec la presse ce lundi 9 septembre a Kigali, le Procureur Général de la République, Mutangana Jean Bosco, s’est fie a la bonne cooperation entre le Rwanda et le Mozambique pour voir vite decouvert et punis les assassins.

“Nous avons avec le Mozambique une cooperation en matiere de justice. Le Rwanda a montré au Mozambique que ceux qui ont eu un rôle dans la mort de ce Rwandais méritent d’être poursuivis et répondre de leurs actes devant la justice. C’est un grand problème et il est triste qu’un Rwandais qui représentait la diaspora rwandaise et travaillait pour le bien public, ait été tué de la sorte”, s’est il exprimé.

“Il est trop tôt pour savoir où on en est avec l’investigation préliminaire, nous laissons la tâche au Mozambique et à ses instances concernées, qui nous tiendront au courant de l’aboutissement de leur investigation”, a-t-il ajouté.

Après la mort de Baziga, l’Ambassadeur du Rwanda au Mozambique, Nikobisanzwe Claude, a dit que les tueurs sont des Rwandais, ses compatriotes, qui avaient fait maintes tentatives de l’eliminer auparavant. Dès son arrivee à Maputo comme Ambassadeur, Baziga lui avait appris qu’il existe dans ce pays plusieurs opposants contre le gouvernement rwandais qui lui ont souvent demandé de quitter la direction de la diaspora et de se joindre à eux.

“Nous comme Ambassade , affirmons à 100% que Baziga a été tué par des opposants Rwandais et non par des étrangers”, a-t-il dit.

L’Ambassade a déclaré que 6 personnes soupçonnées d’avoir joué un rôle dans cette mort ont été arrêtées. Il y a en entre autres Eric-Thierry Gahomera qui poursuit les intérêts du Burundi au Mozambique, Benjamin Ndagijimana, alias Ndagije, du groupe terroriste RNC ; Diomède Tuganeyezu,, un ex FAR ; et le Pasteur John Hakizimana dont on dit appartenir au même groupe terroriste RNC du dissident Général, Kayumba Nyamwasa.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité