Urgent

Le RCS/Service pénitentiaire National initie des centres de réintégration sociale des détenus

Redigé par Bérénice
Le 14 février 2019 à 10:33

Le ministre de la Justice et mandataire général, Johnston Busingye, a annoncé un projet de construction de Centres de réintégration des détenus arrivés au terme du service de leurs peines et de ceux-là qui doivent bénéficier d’une liberté conditionnelle.

Le Ministre a fait cette déclaration la semaine dernière alors qu’il dirigeait le lancement d’un projet de trois ans visant promouvant le renforcement de capacité économique des femmes et des prisonniers mineurs avant et après la libération.

Expliquant comment l’idée d’introduire les centres de réintégration sociale a vu le jour, M. Busingye a déclaré que le gouvernement avait entendu parler de détenus qui ne réussissaient pas à se réinsérer dans la vie sociale après avoir purgé leurs peines de prison, ce qui au bout du compte causait des querelles dans leurs familles.

« Nous avons un problème de personnes qui rentrent chez elles soudainement de prison et quand elles rentrent chez elles, cela devient un autre cauchemar ; La réintégration devient difficile : s’habituer à la maison, savoir ce que font les enfants, savoir ce qui est arrivé au conjoint pendant son séjour en prison, etc. » , a-t-il déclaré.

Mr. Busingye a souligné qu’un détenu peut rejoindre ledit Centre de réintégration un an avant de réintégrer sa famille et il pourra suivre certains cours sur la cohésion sociale ainsi que sur la réintégration familiale.

Cependant, Le ministre n’a pas fourni la date officielle du début du programme car le Rwanda Correctional Services (RCS) en évalue encore son applicabilité.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité