Urgent

Le Rapport sur l’Université de Gitwe attendu ce lundi.

Redigé par
Le 21 janvier 2019 à 06:28

Répondant aux journalistes de Radio Rwanda ce dimanche 20 janvier 2019, à propos de l’Université de Gitwe à qui il a été interdit de recevoir les étudiants de la 1ère Année de la Faculté de Médicine, Dr Muvunyi Emmanuel, Président du HEC, High Education Council, a dit que le rapport y relatif sera publié ce lundi, mais que l’un des motifs est l’ingérence du fondateur dans l’administration.

Dr Muvunyi a dit que le groupe qu’il dirigeait lui-même s’est rendu à cette Université pour évaluer l’état d’avancement des recommandations permettant l’ouverture de la Faculté de Médecine. Leurs constats ne devaient pas être communiqués à la presse, c’était un secret à garder jusqu’au moment approprié pour sa divulgation aux instances concernées.

Dr Muvunyi a dit que le HEC a le pouvoir que lui confère la Loi, lui autorisant d’arrêter certains cours d’une Université jusqu’à ce qu’elle mette en pratique ce qui lui a été demandé. Pour le cas de Gitwe, l’évaluation de 2017 faite par des Experts étrangers a révélé que des 5 programmes de l’Université trois accusaient des problèmes majeurs : la médecine, la consultation, l’infirmerie. Pas de personnel enseignant suffisant, pas de matériel, et bien d’autres.

Il a dit qu’il a été proche de cette Université, depuis 2017, pour la conseiller sur la voie de résoudre ses problèmes. Depuis 2017, le HEC est allé conseiller cette Universite plus de 11 fois. Les Ministres de l’Education s’y sont rendus plus de deux fois, les Gouverneurs de la Province du Sud plusieurs fois.

“Bien que la Faculté de Médecine ne soit pas autorisée à accueillir les étudiants de la 1ère Année, il est permis aux années précédentes de continuer”, a-t-il dit.

Le HEC a constaté que cette Université avait un problème grave et particulier. “Le grand problème c’est son administration. Les fondateurs s’ingèrent chaque jour dans l’administration. Une loi organique détermine le fonctionnement des Instituts Supérieurs : Un Conseil d’Administration, un Comité de gestion, les Conseils de Faculté et d’autres encore. Le rapport en notre disposition montre un système de parentalisme dans cette Université, où tous ceux qui occupent des postes ont un lien avec le propriétaire de l’établissement”, observe Dr Muvunyi.

“Ce n’est plus un secret pour personne que cette Université ne paie pas les impôts et ne verse pas de côtisations de ses agents dans la Sécurité Sociale”, a-t-il poursuivi.

L’Université de Gitwe avait eu deux ans, de septembre 2017 à septembre 2019 pour ajuster ce qui lui avait été demandé.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité