00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Le Quai d’Orsay confirme l’absence de Juppé lors de la visite du président Kagame en France

Redigé par
Le 4 septembre 2011 à 12:08

Un communiqué du ministère français des Affaires étrangères rendu public vendredi le 2 septembre indique que le chef de la diplomatie française, Alain Juppé, effectuera en septembre un déplacement dans le Pacifique à des dates qui correspondent exactement à la visite officielle en France du président rwandais, Paul Kagame.
Un simple hasard de calendriers peut-être mais entre les deux personnalités le climat a toujours été tendu depuis le génocide des Tutsi en 1994. Le Rwanda accuse plusieurs (...)

Un communiqué du ministère français des Affaires étrangères rendu public vendredi le 2 septembre indique que le chef de la diplomatie française, Alain Juppé, effectuera en septembre un déplacement dans le Pacifique à des dates qui correspondent exactement à la visite officielle en France du président rwandais, Paul Kagame.

Un simple hasard de calendriers peut-être mais entre les deux personnalités le climat a toujours été tendu depuis le génocide des Tutsi en 1994. Le Rwanda accuse plusieurs personnalités françaises, dont Alain Juppé, d’avoir aidé le régime qui a commis le génocide au Rwanda.

En avril dernier quelques temps après la nomination d’Alain Juppé à la tête du Quai d’Orsay, le président Kagame avait fait savoir que le tout nouveau ministre français des Affaires étrangères n’était pas « le bienvenu au Rwanda » lors d’une interview accordée au journal « Jeune Afrique ». Alain Juppé avait vivement réagi en disant n’avoir aucune intention de se rendre au Rwanda, tant qu’il circulerait un rapport [dit Mucyo, NDLR] accusant la France de complicité avec les génocidaires, rapport que le ministre avait qualifié de « tissu de mensonges et d’inventions ».

Selon l’agenda communiqué vendredi par le ministère français des Affaires étrangères, M. Juppé se rendra le 7 septembre à Moscou à l’occasion du Conseil de coopération franco-russe sur les questions de sécurité et de là il s’envolera du 8 au 14 septembre en Nouvelle-Zélande à Auckland pour participer à un Forum des îles du Pacifique, puis en Australie et en Chine.

Invité par le président Nicolas Sarkozy, le président rwandais Paul Kagame effectuera une visite officiel en France les 12 et 13 septembre, la première depuis le génocide au Rwanda. Le 11 septembre le président Kagame aura d’abord rencontré la diaspora rwandaise de France dans le cadre d’une visite privée. 

Une commission rwandaise dite « Commission Mucyo » avait enquêté sur le rôle de la France dans le génocide des Tutsi. Elle a produit ses résultats en 2008 accusant la France d’avoir « participé » au génocide sous couvert de l’opération militaro-humanitaire Turquoise, menée en juin 1994. Le rapport vise nommément Alain Juppé qui était alors ministre des Affaires étrangères sous le gouvernement d’Edouard Balladur, ainsi que plusieurs personnalités françaises, de droite comme de gauche.

Après une rupture des relations diplomatiques entre 2006 et 2009, liée à une enquête judiciaire en France sur les événements qui ont marqué le début du génocide, Paris et Kigali ont scellé leur réconciliation avec la visite début 2010 au Rwanda de Nicolas Sarkozy.

Ce dernier avait alors reconnu « une forme d’aveuglement » de Paris pour n’avoir pas « vu la dimension génocidaire » du régime qu’il soutenait à l’époque.

Photo : Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé 


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité