Urgent

Le PSG, partenaire officiel du tourisme au Rwanda

Redigé par Le Monde
Le 15 décembre 2019 à 09:40

Selon l’accord signé entre le club de football et Kigali, la mention « Visit Rwanda » apparaîtra notamment sur les panneaux publicitaires du Parc des Princes et sur les maillots d’entraînement de l’équipe masculine

.

Le président rwandais, Paul Kagame, est un grand amateur de football… et un fin stratège qui veut utiliser la popularité de ce sport pour attirer les touristes. Mercredi 4 décembre, après plus d’un an de discussions, son pays a passé un deal en ce sens avec le club du Paris-Saint-Germain (PSG).

Cet accord très officiel, signé en présence de François-Xavier Ngarambe, l’ambassadeur du Rwanda en France, lors d’un match de Ligue 1 au Parc des Princes, stipule que Kigali versera entre 8 et 10 millions d’euros par an au PSG, selon les différents chiffres qui circulent. Pour ce montant, le club parisien va promouvoir le petit pays à l’économie dynamique (8,6 % de croissance en 2008) mais dont l’image est entachée par le génocide de 1994. La mention « Visit Rwanda » apparaîtra sur les panneaux publicitaires du Parc des Princes plusieurs fois par match ; les maillots d’entraînement et d’échauffement de l’équipe masculine et les tenues de match de l’équipe féminine seront floqués du même slogan ; et les spectateurs se verront proposer café et thé rwandais à la buvette, deux produits phares de l’économie locale.

Pour le PSG, le but de ce partenariat, le premier du genre signé en Afrique par ce club devenu en 2011 propriété de Qatar Sports Investments, est double : diversifier les financements et développer son image à l’international. L’autre partie du deal veut en effet que le PSG, dont la puissance financière, avec un budget de 637 millions d’euros pour la saison 2019-2020, en fait l’un des clubs les plus riches du monde, ouvre prochainement une académie à Kigali, comme il l’a fait dans d’autres pays, dont le Maroc et l’Egypte.

Un premier contrat avec Arsenal
En 2018, le « pays des milles collines » a attiré 1,7 million de touristes, selon les chiffres fournis par le Rwanda Development Board (RDB), l’agence nationale de promotion des investissements ; mais il veut aller plus loin. Prochainement, des joueurs et des dirigeants du club parisien devraient se rendre à Kigali et dans d’autres villes afin de vanter les atouts du pays, devenu l’un des plus sûrs d’Afrique, et faire passer le message aux 75 millions de fans du PSG sur les réseaux sociaux.

Pour Kigali, cette signature avec le club parisien n’est pas une première. Fort de l’admiration de Paul Kagame pour Arsenal – dont le chef de l’Etat ne rate quasiment aucune retransmission –, le RDB avait déjà signé avec le club anglais, en mai 2018, un partenariat de trois ans, pour un montant total estimé à 36 millions d’euros, impliquant la mention « Visit Rwanda » sur le maillot des Gunners. Des parlementaires britanniques et des opposants rwandais s’étaient alors émus que Kigali sponsorise un club de football alors que 39 % de la population vit sous le seuil de pauvreté.

Cette fois, l’annonce du partenariat avec le PSG intervient quelques jours après que l’équipe nationale du Rwanda a renoncé à participer à la coupe Cecafa, une compétition annuelle réservée aux sélections d’Afrique de l’Est et d’Afrique centrale et organisée cette année en Ouganda, officiellement pour… des raisons financières. Un argument qui surprend un observateur du football rwandais qui, sous couvert d’anonymat, rappelle que « tous les frais sur place étaient pris en charge par l’organisateur et que le Rwanda n’avait qu’à payer les billets d’avion de la délégation, soit peut-être 25 000 ou 30 000 euros maximum… Et deux semaines plus tard, on apprend qu’il va sponsoriser le PSG pour des millions d’euros ! » La stratégie politique a son agenda que la logique ignore…


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité