Urgent

Le Pouvoir fait délirer en Afrique : Kabund de l’UDPS jure de ne pas lâcher

Redigé par Igihe
Le 7 janvier 2020 à 03:23

RDC : “Nous sommes au pouvoir jusqu’à l’arrivée de Jésus Christ”, a déclaré Jean Marc Kabund ce 24 décembre dernier au Kasai au cours d’un meeting de son parti UDPS/Union Démocratique pour le Progrès Social dont il est Vice Président. Pour lui, le fait de passer 37 ans durant dans l’opposition à la quête d’une éventualité de se jucher à la président de la République de la RDC, cela l’autorise à montrer des une tendance à asseoir son pouvoir durant des décennies. Mieux cela vaut car il faut éduquer une certaine classe sociale et une société civile congolaises qui fausse les analyses rationnelles et s’attaquent au Rwanda qu’elles prennent pour une tête de turc dans les problèmes que vit ce grand pays.

Jean-Marc Kabund, président a.i de l’UDPS a, au cours de son meeting populaire à Tshikapa lundi, tenu à fixer l’opinion sur l’avenir de l’UDPS après le premier mandat de Félix Tshisekedi.

Le 1er vice-président de la chambre basse du Parlement a déclaré que le parti d’Étienne Tshisekedi ne quittera pas le pouvoir car, d’après lui, l’UDPS n’a pas combattu durant 37 ans pour lâcher le pouvoir au bout de quelques années.

“Nous sommes au pouvoir jusqu’à ce que Jésus va venir. Nous avons fait 37 dans l’opposition, on est étonné que certaines personnes pensent récupérer le pouvoir comme ça, alors que nous avons toutes les stratégies pour le conserver durant plusieurs années”, a-t-il dit, avant d’ajouter que “ceux qui disent que Tshisekedi ne fait rien trompent le peuple”

Il a par ailleurs pointé du doigt accusateur leurs partenaires politiques qui, selon lui, multiplient avec le concours des professeurs d’université les stratégies, pour destituer le président Félix Tshisekedi et le déchoir à l’Assemblée nationale.

“Ils pensent me déchoir et destituer le chef de l’État. Moi, j’ai toujours dit que ce qui m’intéresse, c’est le peuple. D’ailleurs, après le poste du président de la République, le deuxième poste qui est supérieur, c’est le poste du président de l’UDPS. On est étonné de voir les grands professeurs d’universités et les experts s’unir pour faire échec à Félix Tshisekedi”, a déclaré le président intérimaire de l’UDPS, avant d’inviter la population à se méfier de ceux qu’il appelle “menteurs” et “ennemis” du peuple.

S’agissant de critiques sur la gestion du pays, le premier vice-président de l’Assemblée a déclaré devant les Kasaïens que l’actuel chef de l’État a trouvé le pays dans un “puit” et “il est entrain de chercher comment le relever”. “Celà avance très bien”, a-t-il conclu.

Avec Actu30


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité