Urgent

Le Parlement rwandais approuve une loi de réduction de taxes sur les boissons brassées avec les matières locales

Redigé par IGIHE
Le 1er août 2019 à 03:46

Le Parlement rwandais a approuvé ce mercredi 31 juillet, un projet de loi portant réduction de la taxe à la consommation sur les boissons fabriquées sur base de matières premières locales.

Les députés ont adopté ce projet de loi que le ministre des Finances, Uzziel Ndagijimana, avait présenté au Parlement au début de ce mois et qui réduit la taxe à la consommation sur les bières et les vins fabriqués à partir de matières premières produites localement.

Une fois publiée au Journal officiel, la loi réduira les droits de douane perçus sur les bières dont la teneur en matières premières locales, à l’exclusion de l’eau, est d’au moins 70% en poids de ses composants.

La taxe d’accise sur les bières sera fixée à 30%, en baisse par rapport à l’actuel taux de 60%.

La même chose s’appliquera aux vins.

La loi actuelle sur la taxe à la consommation, qui a été modifiée, ne définit pas le taux de taxe applicable aux vins et aux bières en fonction de l’origine des matières premières.

Il fixe le taux de la taxe d’accise sur les bières à 60% et les vins à 70%. Ces taux seront maintenus pour les boissons alcoolisées préparées avec des matières premières importées.

Ndagijimana a déclaré que cette initiative était conforme à la politique du gouvernement visant à promouvoir les investissements intérieurs et à réduire les importations.

"Cela contribuera à stimuler l’investissement intérieur en offrant un marché aux agriculteurs rwandais", a-t-il déclaré au début de ce mois.

Ndagijimana a affirmé qu’une fois publiés les amendements à la loi sur la taxe à la consommation, les grandes brasseries du pays tels que SKOL et Bralirwa seront encouragés à utiliser des produits agricoles céréaliers (blé, sorgho) disponibles au Rwanda et à collaborer davantage avec les agriculteurs pour les produire en grande quantité.

Il a également expliqué que les rwandais auraient tout à gagner de ces changements car l’argent dépensé pour importer les matières premières sera dépensé au Rwanda.

"Pour les producteurs de céréales, ils obtiendront un marché sûr pour leurs produits à l’avenir à la suite de cette loi car les brasseries locales pourront changer et utiliser des produits céréaliers du Rwanda", a déclaré le ministre qui pense à une épargne de devises qui sont utilisées à l’importation de ces matières premières.

Au Rwanda, des droits d’accise sont actuellement perçus sur certains produits importés et fabriqués localement, tels que les jus de fruits, limonades, jus de fruits, eaux minérales, bières et vins, eaux de vie, liqueurs et whisky, cigarettes, gasoil et essence, lubrifiants, véhicules, ainsi que le lait en poudre et des communications téléphoniques.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité