Urgent

Le Parlement rwandais approuve le budget National 2018-19 révisé

Redigé par IGIHE
Le 12 février 2019 à 12:35

Les députés rwandais ont hier voté le projet de loi revoyant à la hausse de quelques 141 milliards de francs les dépenses publiques pour cette année fiscale.

Le Ministre qui était venu défendre son projet a intéressé les députés à qui il a confié que l’actuel budget 2018-19 de quelques 2.400 milliards de francs est financé de l’intérieur à 68% avec 16% de prêts et de 16% de dons.

« Le budget révisé s’élève à légérement plus de 2.500 milliards de francs », a-t-il annoncé aux députés justifiant cette augmentation par le fait que les « impôts et les recettes non-fiscales ont dépassé les prévisions du gouvernement au premier semestre de l’exercice budgétaire actuel ».

Il a aussi indiqué les secteurs prioritaires devant bénéficier de ce budget additionnel :

« Nous aimerions allouer des fonds dans des secteurs prioritaires tels que : l’éducation, l’agriculture et les nouvelles agences gouvernementales », a déclaré Ndagijimana au New Times le mois dernier.

Environ 3,3 milliards de Frw des augmentations de budget seront utilisés au cours des quatre prochains mois pour payer les salaires des enseignants, qui ont été augmentés de 10% le mois dernier, a rajouté le ministre.

Le budget actuel, qui court jusqu’au 30 juin 2019, a été conçu sous ce thème : l’industrialisation au service de la création d’emplois et de la prospérité partagée afin de souligner la volonté du gouvernement d’investir dans le soutien aux industries locales dans le but de stimuler la production et de créer davantage d’emplois, principalement pour les jeunes.

La partie destinée au budget de développement a principalement été affectée à l’amélioration des programmes d’emploi pour les jeunes, dans le but de créer 216 000 emplois non-agricoles et de donner aux jeunes de nouvelles compétences.

Le gouvernement a également investi dans la construction de routes, l’augmentation des projets d’irrigation, la construction et la réfection de lignes de transport d’électricité essentielles, l’amélioration de l’approvisionnement en eau dans les zones rurales et urbaines et la construction d’hôpitaux et de salles de classe, entre autres priorités, au cours de l’année en cours.

Il est prévu que les dépenses budgétaires serviront à financer trois piliers, le pilier économique représentant 57% du budget, le bien-être social 27% et la bonne gouvernance 16%.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité