Urgent

Le nouveau plan stratégique corrigera-t-il les problèmes financiers des médias privés ?

Redigé par IGIHE
Le 27 janvier 2020 à 06:15

Suite aux plaintes de différents médias privés concernant des problèmes financiers ; le Haut Conseil des Médias du Rwanda (MHC) a déclaré qu’un plan stratégique quinquennal s’étalant de 2020 à 2024 créera un environnement économique qui soutiendra l’efficacité et la création d’un environnement favorable aux investissements des médias au Rwanda.

Claver Nzahumunyurwa, un chercheur qui a présenté le plan stratégique de renforcement des capacités des médias, a déclaré que les autres objectifs du plan stratégique incluent l’accès des praticiens des médias à des sessions de formation appropriées pour améliorer leurs normes professionnelles et la stabilité professionnelle des médias qui respecte pleinement les valeurs éthiques et la responsabilité sociale des pratiques médiatiques.

Ils comprennent également le développement de médias qui répondent aux besoins de la société et la garantie que le contenu local développé par les médias préserve la culture et les valeurs.

"Il doit y avoir plus d’investissements dans le secteur des médias", a-t-il déclaré.

Le plan révèle que le MHC renforcera la coopération et la collaboration de toutes les parties prenantes pour la performance du secteur des médias afin de contribuer au développement national tout en contribuant à améliorer la production de contenus médiatiques et à promouvoir l’innovation et la qualité des prestations des médias.

Les compétences spécifiques qui seront fournies par le biais de la formation, a-t-il dit, comprennent des compétences spécialisées en matière de communication d’informations économiques, financières, de santé et du secteur agriculture.

Ils incluent à nouveau une spécialisation dans la production de programmes télévisés et en ligne, une spécialisation dans le domaine multimédia avancé : compétences en production vidéo, montage et conception, marketing, image de marque et publicité, formation en journalisme d’investigation et les rapports d’enquête, le journalisme de données, la gestion des médias et l’utilisation des TIC dans la production médiatique tout comme le journalisme mobile.

Il existe 181 médias accrédités opérant au Rwanda, dont 14 stations de télévision, 33 stations de radio, 34 médias imprimés et 100 médias en ligne.

Selon la Rwanda Media Commission(RMC), le nombre total de journalistes accrédités est de 1 025 dont 244 femmes (23,8%) et 781 hommes (76,2%).

Cependant, en général, le nombre total de journalistes est de 1 415 (443 femmes (31,3%) et 972 (68,7%) dont la plupart ont besoin de ces compétences spécialisées.

Fusion de maisons de médias
Peacemaker Mbungiramihigo, Secrétaire Exécutif du MHC propose la fusion des maisons de presse comme l’une des solutions aux problèmes financiers auxquels ce médias rwandais sont confrontés.

« La recherche indique que les investisseurs capables de développer le secteur des médias sont encore peu nombreux. Mais le nouveau plan stratégique quinquennal montre que les maisons de presse, à elles seules, doivent changer leur mode de fonctionnement et suivre la nouvelle ère du numérique rapide.

Nous devons renforcer la capacité des maisons de presse, améliorer leurs normes afin d’attirer des investisseurs, des actionnaires et des partenaires de développement à travailler avec eux », a-t-il déclaré.

Certaines maisons de presse doivent conjuguer leurs efforts par la fusion afin d’augmenter leur capacité financière en termes d’équipement, de compétences et de ressources humaines afin de les aider à générer des revenus, a-t-il ajouté.

"Démarrer une maison de presse seul lorsque vous n’avez pas suffisamment de ressources sur un petit marché entraînera toujours des contraintes financières", a-t-il souligné.

Une Chambre des médias souhaitée au PSF

Il a exhorté les médias à travailler en étroite collaboration avec la Fédération du secteur privé afin de développer le secteur.

« Lors de récentes discussions avec la PSF, Peacemaker a exprimé son souhait de voir les média adhérer au PSF. Cela signifie qu’il existe des opportunités inexploitées. Travailler avec la fédération du secteur privé pourrait créer des opportunités de marché pour les médias », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que des discussions sont en cours pour créer une chambre de journalistes dans la fédération du secteur privé.

"Cette chambre pourrait être qualifiée de" profession libérale ". Nous rencontrerons bientôt des médias privés et la PSF pour discuter de la création de cette chambre. Toutes les chambres de la PSF sont soutenues pour leur développement de diverses manières et les médias devraient donc également avoir leur espace. Pour cela, il faut que les medias fusionnent et que d’autres travaillent en associations de radios, de journaux en ligne, de télévision, etc. Cela est primordial », a-t-il déclaré.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité