Urgent

Le Ministre Sezibera rencontre le Corps diplomatique a propos de la securite au pays

Redigé par igihe
Le 2 mai 2019 à 12:33

Le Gouvernement a assuré aux Rwandais, aux autres résidents et aux visiteurs, que la securite est entiere dans tout le pays sans exception pour voyages d’affaires et tourisme. Il a ainsi dissipe les éventuelles craintes pouvant découler des agences de voyage de certains pays occidentaux qui tentent de faire croire que le Rwanda ne serait pas sécurisé et dissuadent leurs ressortissants, les appelant plus d’attention quand ils entreprennent un voyage d’affaires ou touristique dans le pays des Mille Collines.

L’assurance a été garantie par le Ministre des Affaires Etrangères, Dr Richard Sezibera, qui a rencontré des Diplomates étrangers accrédités au Rwanda, pour les tenir au courant de l’état actuel de la sécurité sur le territoire rwandais.

Sezibera, également le porte-parole du Gouvernement, a déclaré aux médias que certaines agences sont " mal informées ou influencées par des groupes armés hostiles au Rwanda". Une autre desinformation a ce propos vient de reportages sensationnels de la part de médias régionaux.

Il a dit que le Rwanda est " un territoire aussi sûr, sinon plus sûr que la plupart des pays occidentaux".

Lors de sa rencontre avec les Diplomates, le Ministre Sezibera a appelé à une coopération plus accrue pour arrêter, juger ou extrader des éléments qui cherchent à déstabiliser le Rwanda à partir des pays qui les hébergent.

On peut citer, entre autres, Paul Rusesabagina, qui est basé en Belgique ; Faustin Ntilikina, exilé en France ; Kayumba Nyamwasa, basé en Afrique du Sud, et David Himbara, au Canada.
Son appel intervient à la suite de l’arrestation de Callixte Nsabimana.

Nsabimana, alias Sankara, était recherché pour plusieurs infractions commises sur le territoire rwandais, notamment la formation d’un groupe armé irrégulier, la complicité d’actes terroristes, la conspiration et l’incitation à commettre des actes terroristes, la prise en otage de personnes, le meurtre et le pillage.

Dr Sezibera a déclaré que Nsabimana qui a revendiqué plusieurs fois la responsabilité d’attaques qui ont coûté la vie à des Rwandais, est le premier des nombreux à être jugés.

L’année dernière, deux principaux commandants du groupe terroriste FDLR - le porte-parole Ignace Nkaka, alias La Forge Fils Bazeye, et Jean-Pierre Nsekanabo alias Theophile Abega- ont été arrêtés et extradés par les autorités congolaises et sont actuellement jugés au Rwanda.

Le Ministre Sezibera a déclaré que, par l’intermédiaire de leur Doyen, les Ambassadeurs avaient promis leur coopération pour faciliter l’arrestation des membres des groupes terroristes opérant dans leurs pays respectifs.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité