Urgent

Le Ministre Biruta (Affaires etrangeres) ridiculise les intentions de guerredes personnalites congolaises contre le Rwanda

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 9 janvier 2020 à 05:40

Ce mercredi 8 janvier 2020, le Ministre rwandais des Affaires Etrangères convoque une conférence de presse au cours de laquelle il tient à préciser la position du Rwanda à propos des déclarations farfelues faites par certaines hautes personnalités politiques congolaises sur une prétendue volonté d’annexion du Rwanda à la RDC.

Le Ministre est parti du principe selon lequel en politique, le droit d’expression est garanti internationalement mais qu’une propagande haineuse ou tout ce qui peut soulever un peuple est une faute grave de n’importe quel politicien qui aura enfreint l’éthique dans le domaine.

La presse lui a demandé d’exprimer la position du gouvernement rwandais en réaction aux propos du nouveau coordonnateur de la Coalition LAMUKA, l’ancien Premier ministre congolais, Adolphe Muzito, qui appelle « la RDC à attaquer le Rwanda cause de l’insécurité qui règne dans l’Est de la RDC ».

« C’est triste de voir que certaines déclarations émises par eux sont ronflantes sans aucun fondement. On ne voit aucune occasion de fait (incriminant le Rwanda) par laquelle ils sont partis pour faire ce discours propagande de guerre contre le Rwanda. (Par contre, ce qui s’explique) c’est qu’il se passe un petit temps où ces politiciens sont en quête de popularité politique auprès de leurs bases électorales. Le thème du Rwanda, tête de turc est pour eux une bonne carte à jouer », a répondu le Ministre Biruta qui a marché sur les œufs pour ne pas citer un autre cas d’apparence bizarre, celui du Cardinal Fridolin Ambongo, chef de l’Eglise catholique congolaise qui lui aussi, alors en visite à Beni dans le Nord-Est de la RDC, a montré des propos désobligeants à l’endroit du Rwanda qui est fier des relations de bon voisinage avec la RDC de l’actuel Président Tshisekedi Félix Tshilombo.

Le Ministre a été clair.
Loin de lui l’idee de raviver la tension en reprenant les propos de « ces politiciens et même de certains prélats de l’Eglise catholique congolaise », le Ministre Dr Vincent Biruta a affirmé sans ambage : « Rien ne viendra déstabiliser la sécurité du Rwanda et de la RDC ».

Dr Biruta est fier de voir les relations rwando congolaises au beau fixe avec une coopération traduite dans les faits par la ligne aérienne Kigali-Kinshasa de Rwandair et le fait que “Les FARDC sont entrain de ratisser l’Est de la RDC débusquant les groupes armés dont ceux composés d’éléments qui ont commis le génocide des Tutsi du Rwanda de 1994’’.

Il a par la suite donné le bilan de 1919 combattants rwandais et leurs familles rapatriés récemment au Rwanda, ceux-là qui ont été capturés par les Forces armées congolaises dans le cadre de leur opération Sokola II et qui restent dans le camp de transit de Nyarushishi en district Rusizi frontalier avec la Province congolaise du Sud Kivu.

Le Rwanda est fier de la démarche congolaise tendant à rétablir la sécurité dans sa partie Est. « Les 562 anciens combattants capturés par Sokola II et rapatriés au Rwanda subissent actuellement une formation civique avant de les réinsérer dans la société rwandaise. Aussi faut-il rappeler qu’au cours de cette opération Sokola II, les FARDC ont tué beaucoup de combattants négativisants rwandais qui n’ont pas voulu obtempérer à l’ordre dont les dirigeants de ces groupes », a dit le Ministre ne sachant pas que, peut-etre, cette sécurisation forcée de l’Est de la RDC et des pays limitrophes entreprise par l’armée congolaise n’est pas acclamée par certains groupes d’intérêts louches proches de certaines personnalités politiques et religieuses congolaises.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité