Urgent

Le Gouvernement rwandais encourage une cotisation-pension citoyenne pour tous

Redigé par IGIHE
Le 31 décembre 2018 à 01:52

Le Gouvernement rwandais vient de décider d’ouvrir les cotisation-pension pour tous les citoyens rwandais y compris les petits fermiers agricoles qui ne sont inscrits nulle part dans une fonction régulièrement rémunérée. Il a intitulé ce programme EJO HEZA (un bel avenir).

Le Gouvernement rwandais vient ainsi de trouver une réponse tant attendue à la pension vieillesse de millions de petits fermiers agricoles qui connaissent actuellement des maladies mal soignées et une fin de vie indigne.

Les statistiques de la RSSB (Rwanda Social Security Fund), ancienne Caisse Sociale du Rwanda agrandie de l’Assurance Santé RAMA et Mutuelle de Santé, font état de seulement 8% de citoyens rwandais inscrits dans le programme national de Cotisation de Pension-Retraite.

"Dorénavant, EJO HEZA va concerner les gens qui ont un travail rémunéré régulièrement à chaque fin de mois, aux contractuels temporels, aux fermiers agricoles et autres intervenants dans les petits travaux", dit-on à la RSSB.

Il est rapporté que les catégories sociales assises vont jouer quant aux plafonds de versement des cotisations périodiques de chaque citoyen.
Ainsi, il est dit que les gens de Catégories 1et 2 verseront bon an mal an 15.000 Frw, que l’Etat lui ajoutera 18.000 Frw. Ceux de la Catégorie 3 verseront 18.000 Frw par an et l’Etat contiribuer pour 9.000 Frw à son compte à la RSSB.

Ceux de la Catégorie 4 bverseront 72.000 Frw sans contre partie de l’Etat rwandais.
La pension-retraite de toute ces catégories sociales commenceront à leur être versées à l’âge de 55 ans pour se terminer dans une durée de 20 ans.

Les économistes qui ont conçu ce projet ne limitent pas les épargnants qu’ils encouragent à verser de gros montants qu’ils peuvent, que ces montants supplémentaires pourrront être considérés comme des garanties hypothécaires sûres pour contracter un éventuel crédit ou comme épargne-éducation pour enfants.

En cas de décès d’un membre versant régulièrement ces cotisations, la famille perçoit des indemnités de l’ordre de 1.250.000 Frw, rapporte-t-on.

Sans contredit, ce programme de pension-retraite national entre dans les stratégies de développement socio économiques annoncées par le Ministre de l’Economie et Finance, Dr Uzziel Ndagijimana, devant mener le Rwanda parmi les pays écnomiquement riches d’ici 2050.

Intervenant au cours de cee 16ème Dialogue National Umushyikirano qui vient récemment de clore ses travaux, le Ministre a annoncé que le Rwanda va initier une épargne publique nationale autant que l’ont fait le Japon, la Chine et Hong Kong. Ces derniers "ont réalisé une épargne publique de 30%", a-t-il dit trouvant qu’en 2024, le Rwanda aura atteint un niveau satisfaisant dans ce domaine.

Tant mieux ! Cela fera en sorte que les Banques commerciales locales qui se plaignent de conditions onéreuses d’accès aux liquidités pour octroyer des crédits à leurs abonnés n’auront plus d’explications pour hausser outremesure des taux d’intérêt de ces derniers.

Le Ministre est très ambitieux. Dans son intervention au cours de ce 16è Dialogue National, il s’est fait rassurant en annonçant qu’une fourchette de programmes nationaux et des stratégies économiques arrêtées, tous tendent sur le fait que tout compte fait, le Rwanda sera classé en 2035 parmi les pays à revenus intermédiaire ; qu’en 2050 uil sera classé parmi les pays les plus riches de la Planète.

Pour les stratèges économistes rwandais,l’épargne publique actuelle est de 10.6%. Elle doit monter à 23% en 2024, rassure-t-on. L’essentiel de la génération de cette épargne publique, est une tâche donnée à RSSB.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité