Urgent

Le Gouvernement lance un projet modèle pour soutenir les projets d’irrigation.

Redigé par igihe
Le 13 mai 2019 à 02:49

Le Ministère de l’Agriculture, avec l’appui d’Experts japonais, a lancé un projet quinquennal visant à mettre en place un système modèle permettant de gérer les systèmes d’irrigation dans tout le pays.

Il se déroulera dans les Districts de Ngoma, Rwamagana et Gisagara, où il a été constaté que les superficies irriguées avaient besoin d’être entretenues pour en améliorer la durabilité.

Le Dr Charles Bucagu, responsable de la recherche agricole et du transfert de technologie au Rwanda Agriculture Board, a déclaré à Sunday Times que la première phase coûterait environ 56 000 $ avant de se lancer dans d’autres phases.
Il a déclaré que l’expertise en gestion serait confiée aux associations d’usagers de l’eau d’irrigation pour les coopératives des marais et des collines qui utilisent les technologies d’irrigation.

« Compte tenu des 51 000 hectares actuellement irrigués dans tout le pays, les associations accusent encore des lacunes techniques et de compétences dans la gestion des projets. Lorsqu’ils sont endommagés, ils ne sont pas en mesure de les réparer de manière durable. C’est là que le projet va intervenir », a-t-il déclaré.

Il a noté que le Gouvernement injecte beaucoup d’argent dans l’irrigation, mais que le manque de gestion durable pourrait faire échouer les efforts.
Le Gouvernement vise à irriguer au moins 102 000 ha d’ici 2024, ce qui nécessite une gestion durable pour accroître la productivité agricole.
Au moins 8 000 ha à 9 000 ha doivent être irrigués chaque année.

Bucagu a déclaré que certains canaux d’irrigation et pompes sont souvent endommagés par un entretien inadéquat et d’autres facteurs trop coûteux pour les agriculteurs qui souhaitent se permettre de se réhabiliter.

« Le Gouvernement a déployé des ingénieurs en irrigation pour soutenir les associations, mais nous pensons qu’il est temps de responsabiliser les agriculteurs en termes d’expertise technique et de capital grâce au projet, afin qu’ils deviennent autonomes en termes de maintenance des infrastructures." a-il-dit.

Le responsable a expliqué qu’une meilleure gestion des terrains d’irrigation permet aux agriculteurs de faire pousser des cultures au cours des trois saisons agricoles par an, y compris pendant la période sèche.

Les associations de l’eau collecteront les redevances pour l’entretien futur, mais Bucagu a déclaré que le projet les aiderait à augmenter ses économies.
« Le système modèle de gestion des projets impliquera les dirigeants locaux, l’Agence de la coopération rwandaise, les coopératives d’agriculteurs, le Ministère de l’Agriculture et d’autres partenaires pour améliorer la gestion des associations.

Le système a fonctionné avec succès au Japon et nous en tirons les enseignements grâce au soutien de l’Agence japonaise de coopération internationale. Le modèle sera reproduit dans d’autres Districts plus tard », a-t-il déclaré.

Source : New Times


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité