Urgent

Le Gouvernement fixe une date butoir aux taxi-moto d’utilisation de paiement électronique

Redigé par IGIHE
Le 6 avril 2019 à 12:18

Le Ministère de l’Infrastructure a enjoint à tous les taxi-motocyclistes du pays d’adopter le mode de paiement électronique avant le 1er juillet 2019. Cette date limite, a été annoncée ce vendredi 5 avril 2019 après une réunion du Conseil des Ministres qui a approuvé, mercredi 3 avril 2019, la stratégie nationale régulant le transport sur motocyclettes.

Jean de Dieu Uwihanganye, Ministre d’Etat chargé du Transport, a déclaré, ce vendredi au stade de Kigali, que cette stratégie éliminera la fixation de prix à l’amiable entre motocyclistes et passagers.

En outre, a-t-il déclaré, « cela permettra d’accroître l’accès aux transports, d’améliorer la gestion des coopératives de motocyclistes et de suivre le comportement téméraire des motards".

Il a déclaré que tous les motocyclistes devront être enregistrés en juillet 2019 auprès de YegoMoto ou Pascal Technology Ltd, deux entreprises qui facilitent les paiements en installant des compteurs.

“Le Gouvernement est également en train de fixer de nouveaux prix au kilomètre pour le transport taxi-moto. Le prix sera décidé après des consultations avec d’autres parties prenantes”, a déclaré Uwihanganye.

« Le compteur servira a beaucoup de choses. Cela aidera également la Police à localiser les contrevenants au code de la route parmi les motocyclistes et à infliger des amendes appropriées », a-t-il ajouté.

Il y a plus de 25 000 motocyclistes commerciaux avec licence à travers le pays et environ 20 000 sans.

Jusqu’à présent, a déclaré le Ministre, seules 7 000 motos ont adopté les méthodes de paiement sans argent liquide. Cette mesure est conforme à l’objectif du Rwanda de devenir une économie sans argent liquide d’ici 2024.

Il a ajouté que la stratégie incluait également le rôle des motocyclistes dans la sécurité, l’hygiène et la sécurité sur la route, notant que la plupart des accidents étaient causés par des motos. Le système aidera également à suivre les motos avec le système GPS en cas de vol.

« Les chiffres montrent que dans 145 accidents survenus entre janvier et mars de cette année, 50% ont été causés par des motocyclistes. Parmi les 108 décès causés par de tels accidents, 38% concernaient des motocyclistes », a-t-il déclaré.

La plupart des cas, a-t-il dit, sont dus à une violation des feux de circulation, à un manque de permis de conduire, à la conduite en état d’ébriété et à d’autres.
Patrick Nyirishema, Directeur Général de RURA, a déclaré que la nouvelle stratégie de transport répond aux défis auxquels les motocyclistes sont confrontés.

"Après avoir fait la demande de permis en utilisant le téléphone, le document de permis sera ensuite envoyé au conducteur de moto sans que celui-ci ne vienne nécessairement à RURA", a-t-il déclaré.

Daniel Ngarambe, Président de FERWACOTAMO, une fédération de coopératives de motocyclistes, a déclaré collaborer étroitement avec les motocyclistes, les régulateurs et les investisseurs pour faire en sorte que les services profitent a la fois aux motocyclistes, aux passagers et aux investisseurs.

« Il y a encore des problèmes, tels que le faible débit d’Internet. Nous espérons que la RURA et les fournisseurs de services Internet y remédieront. De nombreux problèmes ont persisté dans le secteur, mais nous organisons des réunions périodiquement pour nous assurer qu’elles sont traitées », a-t-il déclaré.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité