00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Le fils du Président du Sénat rwandais poignardé à Bruxelles

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 28 août 2012 à 01:42

R. Ntawukuriryayo,fils du Président du Sénat rwandais, l’honorable Jean Damascène NTAWUKURIRYAYO, a été agressé ce samedi, 25 Août 12, par des individus jusqu’ici inconnus à Bruxelles/Belgique sur sa route vers les USA où il poursuit ses études.
Ses agresseurs l’ont poignardé dans le ventre. Les jeunes gens qui l’accompagnaient ont vite fait d’alerter les services d’urgences qui l’ont dépêché à l’hôpital le plus proche mais sa vie n’est plus en danger.
Le père du jeune victime a déclaré à IGIHE que le (...)

R. Ntawukuriryayo,fils du Président du Sénat rwandais, l’honorable Jean Damascène NTAWUKURIRYAYO, a été agressé ce samedi, 25 Août 12, par des individus jusqu’ici inconnus à Bruxelles/Belgique sur sa route vers les USA où il poursuit ses études.

Ses agresseurs l’ont poignardé dans le ventre. Les jeunes gens qui l’accompagnaient ont vite fait d’alerter les services d’urgences qui l’ont dépêché à l’hôpital le plus proche mais sa vie n’est plus en danger.

Le père du jeune victime a déclaré à IGIHE que le passage de son fils à Bruxelles était motivé par le fait qu’il devait y prendre des documents scolaires sollicités par la direction de l’institut américain qu’il fréquente.

L’honorable NTAWUKURIRYAYO est désolé de voir que les agresseurs de son fils ne sont pas encore identifiés mais il affirme que les investigations policières continuent. Il a dit qu’il est possible que cette agression rentre dans l’actuelle situation de violence causée par des cliques de ressortissants congolais résidant en Belgique.

« Cette question est particulièrement sérieuse pour la Belgique qui a l’obligation d’assurer la sécurité de ses résidents qui doivent vivre en toute liberté et tranquillité », a déclaré à IGIHE, l’honorable NTAWUKULIRYAYO.

Un journaliste basé à Bruxelles ayant été contacté par IGIHE a dit que du côté de l’Ambassade rwandaise de Bruxelles, on suit de près les travaux d’investigations policières belges à ce sujet.

Il faut dire que cette agression contre un sujet rwandais n’est pas un cas isolé à Bruxelles. Un certain J.M. a dernièrement été violemment harcelé au point qu’il a eu la mâchoire fracturée.

S’il s’avère vrai que les sentiments congolais sont si à fleur de peau jusqu’à sauvagement agresser à plusieurs milliers de Km de leur patrie des individus de nationalité rwandaise résidant ou de passage en Belgique, cela montre qu’ils n’auront pas bénéficié de la culture de tolérance chère à l’Occident où ils résident.

Pourtant, beaucoup d’efforts sont consentis pour tasser la situation dans la région des Grands Lacs où les Rwandais sont accusés de soutenir des mutins du M23 qui sévissent dans l’est de la RDC.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité