Urgent

Le Député Rwabyoma suggere omettre la condition d’anciennete dans le recrutement a la Fonction Publique

Redigé par IGIHE
Le 31 octobre 2019 à 06:26

C’était à l’occasion de la présentation, par la Commission parlementaire chargée du regime des agents de l’Etat, du rapport des activités de l’année 2018-219 et celui du plan d’activités 2019-2020, devant le Parlement rwandais, ce mercredi 30 octobre 2019.

L’Hon.John Ruku Rwabyoma avait dit alors ne pas comprendre pourquoi il faut exiger une certaine ancienneté de service à une personne détentrice de savoir et de diplôme confirmatif pour pouvoir accéder à l’emploi, en particulier dans la Fonction publique.

La Vice-Présidente de la Commission, Kayijire Agnès, a déclaré que 23 défis ont été relevés lors de l’évaluation de 126 concours d’offre d’emploi effectués dans 81 institutions publiques l’année budgétaire écoulée. Parmi ces défis viennent au premier plan le manque de diplômes exigés aux postes proposés, et surtout celui de l’ancienneté pour les nouveaux demandeurs d’emploi.

“J’ai passé un concours pour emploi, jadis au Canada, et on m’a reproché de ne pas avoir d’ancienneté dans ce pays. Nous avons beaucoup de gens qui ont le savoir et la compétence mais qui manquent cette ancienneté”, a témoigné l’Honorable Rwabyoma.

“Si une personne est capable, faites-le faire un essai afin de juger de ses aptitudes, mais cessez de nous rappeler, avec cette condition d’ancienneté, ce que nous avons souffert ailleurs”, a-t-il poursuivi.

Les chiffres fournis par la recherche de cette Commission prouvent que la satisfaction sur la qualité dans l’offre de l’emploi était de 67,1% en 2012/13, et de 70,9% en 2016, dans les institutions publiques. Elle devait avoir été de 80% en 2018 selon les prévisions de l’EDPRS II.

Kayijire Agnès a dit qu’elle espère que le taux de satisfaction sera plus élevée à l’occasion de la recherche sur le budget annuel en cours.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité