00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Le Centre Culturel français sera bientôt réactivé à Kigali

Redigé par IGIHE
Le 5 juin 2019 à 02:38

Kigali, 3 juin 2019 : Anne Hidalgo, Maire de Paris, et Présidente de AIMF (Association Internationale des Maires Francophones) à la tête de la délégation de l’AIMF a été reçue ce lundi par Mme Chantal Rwakazina, maire de Kigali. Un entretien entre les deux officiels a touché sur la reconstruction du CECFR/Centre d’Echanges Culturels Franco Rwandais de Kigali.

Les autorités de la Ville de Kigali ont déclaré que des pourparlers sont en cours pour réactiver les travaux de reconstruction du “Centre d’Echanges Culturels Franco- Rwandais”, fermé et démoli depuis 2014.

Situé alors tout près du principal rond-point en plein centre de la Ville de Kigali, du côté de Kiyovu, le service d’urbanisme de la Ville de Kigali avait estimé que le terrain n’était pas utilisé avec efficience et que les bâtiments dudit Centre culturel français ne cadraient pas avec les normes des bâtiments appropriés à un tel emplacement.

Dans son entretien avec la presse, ce lundi 3 juin 2019, jour de la signature des accords de collaboration entre les villes de Kigali et Paris, la Maire de la Ville de Kigali, Marie Chantal Rwakazina, a déclaré que la Mairie est en train d’identifier un nouvel emplacement où ce Centre sera reconstruit.

“Rénover le Centre Culturel Franco-Rwandais fait partie du programme que nous faisons ensemble avec le personnel de l’Ambassade de la France au Rwanda. Ce ne sera peut-être pas renouveler le bâtiment, mais nous sommes en train de chercher un autre espace où redémarrer les activités culturelles de l’ambassade de France dans un bref délai. Nous avons même commencé à approcher certains immeubles pour voir si les activités qui étaient celles du Centre peuvent s’y faire”, a confié Mme Rwakazina, Maire de la Ville de Kigali.

Avant sa démolition, le bâtiment du Centre Culturel avait une large salle de lecture. Il s’y dispensait des cours de français. Des séminaires-ateliers et des veillées culturels y étaient organisés.

Certains ont voulu lier la fermeture et la démolition du bâtiment du Centre Culturel au mauvais climat des relations qui prévalait entre le Rwanda et la France après le génocide, mais les autorités de la Ville de Kigali l’ont nié, affirmant que les motifs n’avaient rien à voir avec la politique.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité