00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

La société civile rwandaise condamne l’expulsion des rwandais de la Tanzanie

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 16 août 2013 à 11:54

La plateforme des organisations de la société civile du Rwanda (17 en tout) se dit offusquée par les expulsions des rwandais résidant en Tanzanie.
Elle a exhorté à l’organisation des nations unies (ONU) à condamner l’expulsion musclée des rwandais établis en Tanzanie. La société civile Rwandaise appelle à toutes les organisations à mettre la pression sur ce pays afin que ce rapatriement se fasse pacifiquement, tout en permettant à ces rwandais de rentrer avec leurs biens et avoirs.
Dans son communiqué, (...)

La plateforme des organisations de la société civile du Rwanda (17 en tout) se dit offusquée par les expulsions des rwandais résidant en Tanzanie.

Elle a exhorté à l’organisation des nations unies (ONU) à condamner l’expulsion musclée des rwandais établis en Tanzanie.
La société civile Rwandaise appelle à toutes les organisations à mettre la pression sur ce pays afin que ce rapatriement se fasse pacifiquement, tout en permettant à ces rwandais de rentrer avec leurs biens et avoirs.

Dans son communiqué, la plateforme demande en outre à ses différents regroupements, de dénoncer la façon dont les Rwandais ont été chassés.
Cependant, ce communiqué rappelle à la République Unie de Tanzanie que ses agissements sont contraires aux multiples accords auxquels elle a souscrits, et qu’elle pourrait être sanctionnée pour avoir agi à l’opposé de ses engagements internationaux.

Cette montée au créneau de la societe civile rwandaise fait suite à une ordonnance présidentielle établissant le refoulement de la Tanzanie de près de trente trois mille refugiés d’origine rwandaise en situation irrégulière. Avant même l’expiration du délai de deux semaines que l’ordonnance leur octroyait, ils avaient commencé à être expulsés, menacés et spoliés de leurs biens.

Le président tanzanien, Dr Jakaya Kikwete avait sommé toutes les personnes en situation irrégulière de quitter le pays avant le 29 juillet. Ils sont en majorité d’origine rwandaise. Certains vivent en Tanzanie depuis les premiers accrochages interethniques au Rwanda en 1959.
Bon nombre d’entre eux n’ont pas pu, par ignorance, se faire naturaliser ou régulariser leur situation. Selon le gouvernement tanzanien, 32.000 personnes sont concernées par ces expulsions.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité