Urgent

La Nouvelle-Zélande remet au Rwanda des archives sur le génocide contre les Tutsis.

Redigé par igihe
Le 21 avril 2019 à 08:59

La Nouvelle-Zélande est devenue le premier pays à remettre les archives du génocide de 1994 contre les Tutsis, qui, selon le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale, Richard Sezibera, servira de moyen de lutte contre le négationnisme et le revisionnisme du génocide des Tutsi du Rwanda de 1994.

« C’est l’une des armes dont nous disposons contre ceux qui gardent encore l’idéologie du génocide », a déclaré le Dr Sezibera.

Sezibera a déclaré que, outre des faits sur le génocide qui a coûté la vie à un million de personnes alors que le Conseil de sécurité des Nations unies n’avait pas la volonté d’agir pour le faire cesser, les documents indiquent comment le pays océanien, la Nouvelle Zelande, a perçu ce génocide.

Le Président Mallard a déclaré avoir tenu des discussions sur le génocide et le négationnisme, ainsi que sur les liens économiques entre les deux pays.
La Nouvelle-Zélande était membre du Conseil de sécurité pendant le génocide, ce que Mallard a déclaré regretter pour de ne pas avoir insisté pour que le Conseil intervienne.

« Nous n’avons pas été en mesure de convaincre le Conseil de sécurité d’augmenter le nombre de soldats de la paix ici au Rwanda, mais le Conseil a plutôt voté en faveur de son retrait. C’est une préoccupation majeure pour la Nouvelle-Zélande », a-t-il déclaré.

Sezibera a déclaré que la Nouvelle-Zélande était l’un des rares pays à siéger au Conseil de sécurité des Nations Unies pendant le génocide et qui a qualifié le massacre perpétré au Rwanda de génocide contre les Tutsis.

En novembre 2010, l’Amb. Colin Keating, Ambassadeur de la Nouvelle-Zélande auprès de l’Organisation des Nations Unies de 1993 à 1996, a reçu la récompense "Umurinzi”, décernée par le Président Paul Kagame. Il a sollicité sans relâche l’intervention de la communauté internationale pour mettre fin au carnage.

« Ceux qui prétendent que le génocide n’a pas eu lieu ont tort, ils continuent de mentir au monde et à eux-mêmes. Parce que nous, au Rwanda, savons que le génocide a été commis et que la Nouvelle-Zélande nous a apporté ces documents indiquant son déroulement.

« De plus, les dossiers expliquent comment la Nouvelle-Zélande a observé le génocide, en particulier lorsqu’il était au Conseil de sécurité. Il existe des documents complémentaires à ceux que nous avions déjà, qui expliquent correctement le déroulement du génocide et nous aident à combattre ceux qui le nient ou le minimisent », a-t-il déclaré.

Mallard a déclaré : « Nous avons été très impressionnés par le dévéloppement économique du pays, par la qualité des chercheurs venus en Nouvelle-Zélande grâce à des bourses d’études du Gouvernement néo-zélandais, bourses d’études de doctorat, et nous espérons pouvoir accueillir encore plus de gens. "

Il a indiqué que les partenariats économiques entre le Rwanda et la Nouvelle-Zélande pouvaient être réalisés de manière conjointe, en invoquant la sécurité alimentaire, la qualité des aliments, ainsi que la technologie dans laquelle il a déclaré que le Rwanda sera le leader mondial.

Source : New Times


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité