Urgent

« La mise en œuvre de l’Intégration régionale exige aux Rwandais d’avoir consolidé leur Unité interne »-Paul Kagame

Redigé par RNA
Le 17 décembre 2018 à 11:15

La mise en œuvre effective de l’Unité des Rwandais exige aux Rwandais d’avoir consolidé leur unité en travaillant de façon solidaire, selon le Président Paul Kagame, lors de l’ouverture du 16ème Dialogue National pour deux jours, les 13 et 14 Décembre 2018.

« Ce que je demande aux Rwandais, c’est de résoudre nous-mêmes nos propres problèmes internes d’unité. C’est un préalable pour avoir de bons rapports avec les pays voisins et de la région. En tant que Rwanda, notre vœu est de jouer un rôle pour que la collaboration entre les pays se réalise, ainsi que les échanges, les bons rapports, jusqu’à ce que les communautés des différents pays travaillent ensemble. Le problème survient dans la mise en œuvre. Les bons rapports, le commerce et les échanges ne sont que dans les discours. La réalité est que le Rwandais est pourchassé dans tel pays voisin et autres. C’est cela qui surprend malheureusement au niveau de nos voisins. Nous voulons collaborer avec les autres dans la mise en œuvre de l’intégration régionale. Mais il faut que cela aille avec la sécurité des gens », a indiqué le Président Kagame.

Il a ajouté que le commerce intra-africain ne peut se concrétiser quand quelqu’un est jeté en prison lorsqu’il traverse sa frontière vers un autre pays.

« L’intégration régionale doit générer des bénéfices pour tous, et non pas d’un seul côté. Nous devons tenir le même langage, c’est cela que signifie les échanges et le commerce. Mais d’abord, il faut la sécurité. Car, l’on ne doit pas déstabiliser les autres », a-t-il poursuivi.

Le Président Kagame a tenu ces propos alors qu’il présentait l’Etat de la Nation lors de l’ouverture du 16 Dialogue National 2018 qui réunit les Rwandais de l’intérieur et de la Diaspora.

Il a rappelé que le Dialogue National est une occasion pour réunir les Rwandais de toutes les composantes du pays pour voir l’étape atteinte par le pays. C’est une opportunité d’échanges d’idées et d’expériences sur la meilleure voie de rehausser la productivité issue des nos efforts collectifs, la croissance et les conditions de vies des populations.

« Le constat est que nous avons la force, la capacité d’accroître et d’accélérer davantage ce que faisons. Les leaders ici présents sont exhortés de continuer à travailler et d’utiliser nos moyens en place. Il n’y a pas à différer ce qu’il est possible de faire maintenant tant que nous l’avons estimé réalisable. Il n’y a pas de raison de ne pas atteindre le progrès », a souligné le numéro un rwandais.

Le Chef de l’Etat a abordé ensuite le bilan au niveau des la coopération internationale, cette année, le Rwanda a joué un rôle dans beaucoup de domaines, en collaboration avec d’autres pays pour plus de profits pour les Rwandais et les autres peuples.

« C’est pour cela que nous acceptons certaines responsabilités afin de rendre active notre participation et afin que chaque Rwandais en tire aussi des bénéfices », a-t-il confié.

Au niveau de l’Union Africaine (UA), le Rwanda avait été sollicité bien auparavant de superviser les réformes de l’UA. Les résultats sont de plus en plus en place grâce à la collaboration avec d’autres Africains.

Comme autre résultat en place à signaler aussi grâce aux efforts des Africains afin que le continent assure sa sécurité, un fonds a été constitué. Le commerce intra-africain sera aussi boosté grâce à l’accord sur le transport aérien qui facilitera le libre voyage des Africains dans d’autres pays, comme le Rwanda. Cela permet aux Rwandais de découvrir d’autres pays. Il y a d’autres nombreuses initiatives africaines nées au Rwanda.

Le Président Kagame a rappelé les trois piliers qui guident la politique du pays. D’abord l’Unité des Rwandais pour chercher ce qui avantage chaque habitant grâce au travail solidaire de tous. Ensuite le devoir de rendre des comptes (accountabily), c-à-d s’évaluer soi-même en toute conscience, puis accepter de rendre des comptes devant d’autres. Ceci a un impact, surtout négatif quand on a mal exécuté son travail en faveur des bénéficiaires.

Puis l’on doit penser loin (think big), pour le bien des autres et le futur commun, la vision commune. C’est cela qui doit continuer à caractériser le présent dialogue. Dans cet esprit, l’on évitera surtout ce qui a un mauvais impact sur soi et les autres. L’on note ici que les infrastructures et les produits « Made in Rwanda » viennent au premier plan des priorités.

En guise de conclusion, le Président Kagame a rappelé que même « quand certains de nos voisins entravent notre élan, nous essaierons de poursuivre notre chemin dans un cadre de solidarité, en évitant des distractions ».


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité