Urgent

La BNR lance de nouveaux bons du Trésor pour 15 milliards sur le marché

Redigé par IGIHE
Le 16 août 2019 à 03:48

La Banque Centrale du Rwanda annonce le lancement de 15 milliards de francs de bons du Trésor pour la période du 21 au 23 août prochains. Ces bons auront une maturité de vingt ans.

Il est rapporté que l’argent collecté de ces bons sera utilisé à la construction d’infrastructures routières programmées.
Il est rapporté que ces bons généreront des intérêts distribués semestriellement aux détenteurs à chaque février puis juillet de chaque année jusqu’en 2039.

L’émission de ces bons par le Gouvernement rwandais par le truchement de la BNR/ Banque Nationale du Rwanda est régulière depuis 2014. Cette dette intérieure levée à travers l’émission de ces obligations sert à financer les projets nationaux de construction des infrastructures.
Ce programme cherche également à développer le marché des capitaux locaux.

Les intérêts versés aux propriétaires de ces bons seront soumis à une taxe de 5% pour les investisseurs originaire de l’espace EAC (Communauté Economique de l’Afrique de l’Est et de 15% pour les non-résidents de l’EAC.

Tous les investisseurs intéressés par cette offre sont tenus de remplir les formulaires de demande sur le site Web de la Banque nationale du Rwanda.

Les années précédentes, les obligations du Trésor ont été largement demandées, reflétant ainsi la confiance des investisseurs dans le marché local.

En début de semaine, Standard & Poor’s (S&P), une société internationale de services financiers, a relevé la cote de crédit du Rwanda de « B » à « B + », renforçant ainsi la confiance des investisseurs dans le pays.

Une cote de crédit souveraine est une évaluation indépendante de la solvabilité d’un pays donné. Ceci est important car cela donne aux investisseurs une idée du niveau de risque associé à un investissement dans la dette d’un pays donné, y compris tout risque politique.

Selon les dernières informations sur les marchés mondiaux de S & P, malgré l’extension budgétaire prévue, la société s’attend à ce que le niveau de la dette publique rwandaise reste modéré et que les coûts de service de la dette soient relativement faibles.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité