Urgent

La BNR décide de la hausse du capital des banques et maisons d’assurance

Redigé par IGIHE
Le 23 décembre 2018 à 03:29

La Banque Centrale du Rwanda (BNR) a annoncé les nouveaux plafonds de base de capitaux de démarrage des banques commerciales, des coopératives d’épargne et de crédit et des Maisons d’assurance voulant opérer ou opérant au Rwanda.

"Le capital de base exigé aux banques commerciales passe de 5 à 20 milliards de francs. Aux banques de développement, il était exigé trois milliards de francs. Désormais, elles devront constituer des dépots de 50 milliards de francs. Pour ce qui est des sociétés coopératives d’épargne et de crédit, le capital de base sera dix milliards de francs", a annoncé M. John Rwangombwa, le Gouverneur de la BNR.

Le secteur de l’assurance est aussi réglementé par la BNR qui exige des maisons d’assurance de constituer un capital de base passant de Un à Trois milliards de francs pour les produits généraux d’assurance et de Deux milliards pour l’Assurance-santé.

"Ces mesures permettront une dynamique du secteur de la finance du Rwanda. Les investisseurs en la matière feront ainsi esprit d’initiative avec un impact certain sur la volonté d’épargne des citoyens rwandais. Ainsi le secteur de la finance du pays sera soutenu par cette épargne citoyenne et pourra-t-il acquérir des liquidités à coûts réduits qu’il distribuera sous forme de crédits de long terme aux demandeurs", a dit Rwangombwa notant en passant que les plafonds minimaux des investissements bancaires actuels avaient été décidés en 2008 et ceux des maisons d’assurance en 2009.
Les nouvelles instructions de la BNR ne disent rien pour ce qui est des institutions de microfinance. La BNR se réserve le temps d’arrêter des instructions particulières pour ces dernières.

Pour ce qui est des instructions relatives aux Maisons d’assurance, il a été introduit une clause particulière concernant des investissents en Health Maintenance Organisations (HMOs) où il est exigé un capital de démarrage de ce type d’affaires de 500 millions de francs aumoment où il est demandé aux invistisseurs dans le domaire de réassurance un capital de base de 5 milliards de francs.

Les banques commerciales ont été sommées de rassembler le nouveau capital social de 20 milliards de francs dans cinq ans ci devant, qu’elles montreront un capital d’au moins 15 milliards à la troisième année.

Aux sociétés d’assurance, le délai limite a été fixé à trois ans et deux ans pour l’assurance-vie.
Au cours de la conférence de presse de ce vendredi 20 décembre, le Gouverneur de la BNR a montré que ces nouveaux plafonds ne sont pas du tout cntraignant surtout que "la plupart des banques commerciales opérant dans le pays ont un capital social de plus de 20 milliards de francs".

"Les banques commerciales qui ont commencé à opérer après 2008 avaient investi plus de 5 milliards de capital social. La plupart d’entre elles ont dû accroitre leur capital social de plus de 17 milliards pour mieux fonctionner",a dit rwangombwa trouvant que ces dernières ne devront pas du tout éprouver des contraintes financières pour se conformer aux nouvelles instructions de la Banque centrale.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité