Urgent

La Banque Mondiale minimise les prévisions de hausse du prix du pétrole.

Redigé par igihe
Le 30 avril 2019 à 12:43

Un nouveau rapport de la Banque Mondiale sur les perspectives des matières premières indique que le pétrole brut devrait se situer en moyenne à 66 USD le baril en 2019 et à 65 USD le baril en 2020, soit une baisse par rapport aux prévisions d’octobre 2018.

Le rapport souligne que la croissance économique mondiale, prévue plus faible en 2019, et l’augmentation de la production de pétrole des pays non-membres de l’OPEP, sont les principaux facteurs à l’origine de cette chute des prix.

La Banque fait valoir que, si les réductions de production de pétrole des membres de l’OPEP devaient se poursuivre tout au long de 2019, parallèlement au renforcement prévu de la demande en 2020, cela suffira à atténuer les effets de la flambée de la production de schiste américain.

L’analyse du rapport a montré que l’incidence de la décision du 22 avril 2019 du Gouvernement américain, celle de mettre fin aux dérogations à la République islamique d’Iran, demeure incertaine compte tenu des actes antérieurs de plusieurs pays qui avaient continué à acheter du pétrole à l’Iran au-delà du seuil fixé par l’accord sur les sanctions.

Le rapport a également suggéré que les prix agricoles resteraient bas avec 2,6% de moins que les prix de 2018, mais qu’en 2020 on s’attend à une reprise en raison de la baisse de la production agricole et des coûts plus élevés de l’énergie et des engrais.

Le rapport indique que la baisse de la production agricole sera fortement concentrée en Amérique centrale, dans les Caraïbes et en Afrique du Sud, en raison de la fréquence croissante des phénomènes météorologiques extrêmes et de la hausse du prix des engrais qui ont un impact direct sur les prix agricoles.

Le rapport indique aussi que la hausse des prix agricoles va faire monter les prix des denrées alimentaires, ce qui augmente toujours la pauvreté, réduit la nutrition et la consommation de services essentiels d’éducation et de soins de santé, le revenu majoritaire étant consacré à la consommation alimentaire.

Source : New Times


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité