00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

"la Ceinture et la Route" : Un atout essentiel pour le développement de l’Afrique, constate un représentant de l’ONU

Redigé par Ange Carolle Kouassi
Le 20 octobre 2023 à 02:00

Une décennie après son lancement, l’Initiative chinoise "la Ceinture et la Route" (ICR) a eu un impact significatif sur le développement économique de l’Afrique et a amélioré les conditions de vie de nombreuses populations à travers le continent, a affirmé Raymond Tavares, représentant de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI) au Cameroun et en Afrique centrale.

Selon M. Tavares dans une récente interview accordée à Xinhua, cette initiative est un exemple d’inclusion et de coopération internationale qui s’inscrit parfaitement dans l’agenda des Nations Unies. Il a salué la BRI comme "une excellente opportunité pour l’Afrique de s’industrialiser et de se développer."

Il a souligné l’importance de cette initiative pour le développement de l’Afrique, en mettant en avant le soutien de la Chine aux pays africains grâce à son expérience en matière de politiques et de stratégies industrielles. Selon lui, cela aidera le continent à atteindre plus rapidement ses objectifs de développement.

M. Tavares a également noté que l’initiative a permis aux pays africains de trouver des solutions innovantes à leurs propres défis, déclarant : "J’apprécie énormément cette idée, c’est une source d’inspiration que nous pouvons puiser en Chine."

Il a également évoqué les discussions en cours concernant les politiques d’industrialisation, de numérisation, de qualité, d’environnement et de durabilité, soulignant l’évolution rapide du monde. Selon lui, avec l’initiative "à nos côtés," les progrès et les objectifs seront plus facilement atteints.

En prenant l’exemple du port en eau profonde de Kribi au Cameroun, M. Tavares a expliqué qu’il a joué un rôle clé dans le développement des infrastructures, la création d’emplois, la stimulation du commerce et des investissements au Cameroun. La première phase du projet, achevée en 2018, a stimulé l’économie camerounaise et a soulagé le port de Douala, la ville la plus peuplée du pays. La deuxième phase est actuellement en cours et devrait améliorer l’efficacité du port, faisant ainsi du Cameroun un hub maritime en Afrique centrale et occidentale une fois terminée.

M. Tavares a également annoncé que l’ONUDI envisage de jouer un rôle dans la création d’une zone économique, voire d’un parc industriel, autour de Kribi, une démarche facilitée par la BRI.

Enfin, il a salué le transfert de compétences effectué par la Chine, soulignant que "les entreprises chinoises vont au-delà du simple développement."

Il a conclu en affirmant que "la Ceinture et la Route" représente une nouvelle façon de travailler ensemble, une approche multilatérale promue par les Nations Unies dans leur ensemble.

Raymond Tavares, représentant au Cameroun et en Afrique centrale de l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), s'exprime lors d'une interview accordée à Xinhua à Yaoundé, au Cameroun, le 13 octobre 2023. (Photo par Kepseu/Xinhua)

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité