Urgent

L’Uganda traduit en action sa volonté de relâcher les Rwandais : 9 reçus à Gatuna

Redigé par IGIHE
Le 9 janvier 2020 à 02:49

Minuit et sept minutes, ce jmardi 7 janvier, neuf Rwandais arrêtés depuis trois ans en Uganda viennent d’être convoyés vers la frontière rwando ugandaise de Gatuna, au nord du pays.

Deux officiels ugandais dont un certain Marcellino Bwesigye, Directeur ad interim de la Commission juridique ugandaise, les accompagnent.

"L’Uganda a abandonné les poursuites à l’encontre de ces Rwandais dans le cadre de l’application des Accords de Paix rwando ugandais de Luanda signés en Août dernier", a dit Marcellino.

Ce libérés sont Rene Rutagungira, Herman Nzeyimana, Nelson Mugabo, Etienne Nsanzabahizi, Emmanuel Rwamucyo, Augustin Rutayisire, Adrien Munyagabe, Gilbert Urayeneza et Claude Iyakaremye.

"Moi j’ai porté plainte contre les agents de la CMI qui sont venus m’arrêter en 2017 alors que j’étais un bon citoyen. La commission médicale composés de médecins civils et militires, qui a connu mon cas a conclu au fait que j’ai subi de sérieusess tortures", a confié à la presse René Rutagungira somme toute heureux de se voir libéré surtout que durant tout ce séjour dans les cachots de CMI, il n’a totalisé que deux semaines où il en a été sorti pour se prélasser au soleil.

Nelson Mugabo, 41 ans, dit avoir subi une torture sérieuse au point que tous les membres de son corps étaient paralysés. Ils avaient tous été collés de crime d’espionnage pour le compte du Rwanda.

Le mouvement de libération va-t-il se poursuivre ? C’est sur ce point que le Président ugandais Museveni aura montré qu’il est conséquent avec sa parole donnée.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité