Urgent

L’ONU invite la Belgique à demander pardon pour ses forfaits durant l’époque coloniale.

Redigé par
Le 1er mars 2019 à 06:00

Les Experts de l’Organisation des Nations Unies (ONU) estiment que la Belgique devrait demander pardon pour le mal qu’elle a commis durant la période coloniale mais aussi revoir le problème de la segrégation raciale dont sont victimes, aujourd’hui, les citoyens belges d’origine africaine.Ils demandent à la Belgique de payer des indemnités de consolation pour ses forfaits pendant qu’elle colonisait l’actuelle République Démocratique du Congo.

Trop de mal a été commis entre 1885-1908, du temps du règne du Roi Léopold II. Les travaux forcés ont provoqué, d’une manière ou d’une autre, la mort de 50% des habitants. Durant son règne, des femmes,des hommes et des enfants ont été décapités des mains, et des miliers d’autres vendus comme exclaves.

Selon les mêmes Experts, la Belgique devrait aider la RDC à réparer ce qui a été détruit, avec l’objectif de mettre un terme à une triste histoire, une façon de se reconcilier et de panser les plaies.

Le rapport montre que l’origine du bafouement des droits humains est aujourd’hui fondé sur le fait de ne pas reconnaître le mal commis et sur la culture de l’impunité. “Nous sommes inquiétés par le manque de respect des droits humains pour les citoyens belges d’origine africaine victimes de la segrégation raciale. Des preuves évidentes montrent que la segrégation est devenue institutionnelle en Belgique”, ont déclaré les experts de l’ONU.

Et, au-delà de tout cela, un traumatisme conséquent à la colonisation frappe aussi bien les Congolais que les Belges, d’où ces derniers préfèrent se refugier dans une segrégation contre les premiers.

“Si tu veux combattre la segrégation et l’exclusion des Africains, il faut remonter à leur source dans l’histoire coloniale”, a dit un flammand d’origine congolaise du nom de Tracy Tansia, lequel estime que ce traumatisme finira si et seulement si un dialogue sincère est entamé. Pour Tracy, les Belges affichent une attitude d’autodéfense et se disent au fond d’eux-mêmes “ce que nous avons fait est mauvais mais nous allons fermer les yeux”.

Comme s’ils devaient s’inspirer de la politique de l’autruche. Quel modèle !


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité