Urgent

L’ONG Agriterra apporte un appui aux fermiers rwandais pour leur grande productivité

Redigé par IGIHE
Le 20 juin 2019 à 03:39

L’ONG hollandaise AGRITERRA agréée par RGB/Rwanda Governance Board et opérationnelle dans dix districts du Rwanda est une association de fermiers agricoles et d’éleveurs hollandais. Elle s’est donnée pour mission de soutenir les coopératives de fermiers agricoles et d’éleveurs d"Afrique, d’Amérique Latine et d’Asie.
Ce mardi 18 juin 2019, cette ONG a inauguré officiellement ses activités au Rwanda.

Le discours inaugural est une sorte de programme qu’elle entend poursuivre au pays avec la dispense de séminaires-ateliers de formation des fermiers, avec appui en conseil et organisation de voyages d’étude.

Il est rapporté que cette ONG sensibilisera lesdites coopératives à la consommation judicieuse de produits bancaires et à la promotion d’initiatives pour un professionnalisme en matière d’agriculture.
AGRITERRA apporte actuellement son expertise et conseils aux coopératives de production de mais, de la pomme de terre, du riz, de légumes et fruits et de lait, rapportent les officiels.

"Nous sommes fiers de collaborer avec le Rwanda qui est avancé dans la sensibilisation et promotion pour la création des coopératives de production agricole", a indiqué Jasper Spikker, représentant résidant de l’ONG au Rwanda promettant aux autorités rwandaises et coopérateurs de les accompagner dans la voie de développement qu’ils se sont tracés.
Pour sa part, Cess Van Rij, Directeur adjoint d’Agriterra international trouve inconcevable que 70% de Rwandais sont occupés dans une Agriculture qui ne compte que pour 30% du PIB.
"Nous allons aider à accroître la productivité agricole du Rwanda au point que le Rwanda s’autosuffira et pourra verser sa production agricole sur les marchés internationaux", s’est-il ainsi engagé donnant l’exemple de l’agriculture hollandaise occupée par uniquement 2% de la population et satisfaisant le marché national et écoulant le surplus à l’étranger.

Le peu de temps qu’elle est opérationnelle dans le pays, cette ONG vient d’appuyer les coopératives locales avec satisfaction en organisant des séminaires de formation, en sensibilisant ces coopératives à accroître leurs tailles et en organisant des voyages d’étude en Uganda.

"De la traite journalière de 8 litres de lait que je réalisais auparavant, j’arrive à 30 grâce aux techniques apprises d’Agriterra", a dit cet éleveur de Gicumbi.

Jean Baptiste Twagirimana, dirigeant la coopérative IABM de fermiers de mais du District Muhanga (Sud), fier de voir que de 704 coopérateurs qu’ils étaient il y a quatre mois, ils sont actuellement 4004. Pour lui, Agriterra a aidé ses coopérateurs à effectuer des voyages d’étude en Uganda et en Zambie d’où ils ont acquis la pratique de multiplication de semence sélectionnée du mais hybridé.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité