Urgent

L’Egypte, premier pays de l’Afrique du Nord à ratifier définitivement les accords sur le marché commun africain.

Redigé par IGIHE
Le 4 mars 2019 à 01:44

Le Président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat, a déclaré que le Parlement égyptien a ratifié les accords sur le marché commun de l’Afrique, AfCFTA, portant ainsi à 19, le nombre de pays qui ont déjà signé les dits accords.

Le principe de ces accords a été conclu à Kigali en mars 2018 lors d’un Sommet extraordinaire des 44 Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine, soit 80% des pays du continent. Ils se sont convenus que le marché sera opérationnel quand 22 pays auront signé définitivement ces accords. Les Chefs d’Etat africains espèrent que le Sommet de Niamey au Niger en juin 2019 sera l’occasion de fêter la concretisation de ces accords longtemps souhaités.

Le porte-parole du Président de la Commission de l’Union Africaine, Ebba Kalondo, a montré , en janvier 2019, son inquiétude due à la réticence de l’Afrique du Nord.

“Nous avons des pays de toutes les autres régions sauf l’Afrique du Nord, à avoir signé les accords. Nous attendons un autre pays de cette région pour compléter les 22 qui marqueront l’histoire africaine par le démarrage de l’AfCFTA.

Les chiffres montrent que le commerce intérieur entre pays africains est de 16% alors qu’il s’élève à 3,5% au niveau mondial. Il est prévu qu’il doublera, grâce à l’AfCFTA, en 2022. L’UA fait comprendre que ce marché contribuera aussi à l’unification du continent et lui permettra d’accroître son commerce très bas comparé à celui fait avec l’Asie et l’Europe.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité