Urgent

L’Eglise Catholique rwandaise retire son plaidoyer pour libération de vieux génocidaires

Redigé par IGIHE
Le 14 avril 2019 à 10:03

Ce 13 avril 2019, un communiqué de la Conférence Episcopale du Rwanda est publié. Il porte à l’attention du public que la Conférence en question présente ses excuses par le fait qu’il a lancé un appel à la libération des criminels de génocide qui croupissent dans les prisons rwandaises mais atteints de vieillesse et de maladies.

Le Communiqué signé par Mgr Rukamba dit que la Conférence est désolée d’avoir lancé cet appel au moment où, durant la semaine de commémoration du génocide des Tutsi de 1994, les blessures morales causés par ces criminels sont béantes ; que cet appel a été perçu par les survivants de ce génocide comme un couteau qu’on tourne dans les plaies et blessures non encore fermées causées par ce génocide.

"Nous sommes désolés d’avoir blessé les esprits des uns dans notre communiqué à l’intention de nos paroissiens les appelant à faire preuve d’unité et réconciliation, à demander pardon et à l’accorder. Dans cette lettre pastorale, nous avons également intercédé en faveur des détenus criminels de génocide atteints de vieillesse et de maladies pour qu’ils soient libérés. Nous nous excusons que cela ait blessé certains. Ce n’était pas notre but. Nous sommes désolés du fait que nous avons lancé cet appel au moment où la difficile semaine-mémoire du génocide était en cours. Nous profitons de l’occasion pour compatir avec les survivants du génocide des Tutsi de 1994 et la société rwandaise en général", lit-on dans un communiqué montrant la Conférence Episcopale du Rwanda désolée.

Pourtant, elle a bien spécifié que son appel est valide en d’autres circonstances. Elle va toujours à contrario avec la CNLG/ Commission Nationale de Lutte contre le Génocide. Celle-ci trouve que les "cerveaux du génocide, ceux-là qui ont conçu et organisé ce génocide le plus atroce de l’histoire dont certains sont en prison sont entre 70 et 80 ans actuellement", a dit le Dr Jean Damascène Bizimana au cours de la cérémonie de ce 13 avril 2019 trouvant insultant la mémoire des victimes du génocide des Tutsi de 1994 le communiqué émis par ladite Conférence Episcopale du Rwanda intercédant au près des pouvoirs publics de relâcher ces génocidaires pour leur vieillesse et maladies.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité