Urgent

“L’Afrique bâtie sur ses hommes”, le Président Kagame.

Redigé par IGIHE
Le 11 janvier 2019 à 08:35

Le Président Paul Kagame, en visite de travail au Japon, a dit qu’il y a des gens capables de résoudre les problèmes de l’Afrique mais qu’il faut définir une meilleure méthodologie pour ce faire.

C’est le message qu’il a transmis lors de la réunion sur l’investissement entre le Rwanda et le Japon, préparée par l’Institut japonais chargé d’appuyer le commerce extérieur (Japan External Trade Organization)-JETRO- en collaboration avec l’Ambassade du Rwanda dans ce pays.

Le Rwanda Development Board, RDB, a montré à plus de 200 participants dont la plupart sont de grands hommes d’affaires, les opportunités d’investir au Rwanda. Le Président Kagame leur a souhaité la bienvenue et les a encouragés à étendre les activités d’investissement au Rwanda.

“Dans notre marche vers la l’auto-construction, il y a des points que nous avons trouvés essentiels dans les efforts de dévéloppement vers l’état du Japon et de celui d’autres pays dévéloppés. Nous essayons d’en tirer des leçons. Faire un investissement collectif est une chose importante”, a-t-il dit.

Il a ajouté que le pas franchi dans l’investissement ne suffit pas, que beaucoup reste à faire. Le RDB a transcrit 173 activités de nouvel investissement d’une valeur de 2.006 miliards $ en 2018.

“Nous avons certes des problèmes et des obstacles, mais nous avons en même des gens capables de les résoudre. Il ne suffit que de trouver une meilleure et rapide manière de les surmonter”, a dit le Président rwandais.

Il les a rassurés de la collaboration du Rwanda pour leur permettre de travailler en toute sérénité. “On peut rencontrer des difficultés comme pays enclavé, sans accès sur la mer. Nous devons y remédier par l’intelligence, par l’innovation. Nous pouvons transformer en opportunités ce qui semble être un obstacle”, a fait observer le Président Kagame.

Il a incité les hommes d’affaires japonais à investir dans le projet de Kigali Innovation City qui fera du Rwanda le berceau d’une économie basée sur la technologie et l’innovation.
“Nous souhaitons la collaboration des établissements japonais dans ce cadre car leur expérience répond à nos objectifs. Dans ce que nous faisons au pays, nous privilégions le bien-être des habitants grâce à nos talents et à nos forces”, a poursuivi le Président Kagame.

“L’investissement du Japon a pris racine en Afrique et un pas a été franchi dans notre collaboration. Il existe un lien entre le Rwanda avec l’Afrique et le Japon qui fait que cette collaboration offre des opportunités plus élargies”, selon Kagame.

“C’est ainsi que nous sommes arrivés à la signature des accords sur le marché commun de l’Afrique, car nous visons une Afrique d’une libre circulation et sans frontières dans le commerce, ce qui va attirer l’extérieur vers nous”, a-t-il souligné.
Il a montre que l’Afrique a une grande richesse naturelle et une population estimée à 1 287 920 518 habitants.

“Avec la richesse naturelle et les hommes, l’innovation et la technologie, aucun problème ne nous serait impossible à résoudre d’une manière adequate. Le Rwanda et l’Afrique n’ont pas d’autre choix que de donner la valeur à ce que nous faisons. L’Afrique ne doit pas être un marché des ressources naturelles, elle doit se bâtir sur ses hommes. La coopération entre l’Afrique et le Japon, entre le Rwanda et le Japon, doit être perçue dans cette conception”, a conclu le Président Kagame.

Le Président Kagame et le Premier Ministre du Japon, Shinzo Abe, ont participé ce 8 janvier 2019 à la signature des accords sur plus de 29 milions $ pour augmenter la capacité des tuyaux de l’usine hydraulique de Nzove aux citernes de Ntora à Kigali.

igihe


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité