00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Kisangani : les ex-FDLR encouragés à retourner au Rwanda

Redigé par Radio Okapi
Le 11 mai 2015 à 08:27

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu en RDC, Martin Kobler encourage les ex-FDLR, cantonnés au camp Lieutenant-général Bahula, à retourner Rwanda à travers le programme Désarmement, démobilisation, rapatriement et réinsertion et réintégration (DDRRR). Il leur a lancé cette invitation, samedi 9 mai au terme d’une visite dans ce camp de transit, situé dans la ville de Kisangani (Province Orientale). Le camp Bahuma a accueilli en novembre 2014 environ huit cents ex-rebelles des FDLR et leurs (...)


Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu en RDC, Martin Kobler encourage les ex-FDLR, cantonnés au camp Lieutenant-général Bahula, à retourner Rwanda à travers le programme Désarmement, démobilisation, rapatriement et réinsertion et réintégration (DDRRR). Il leur a lancé cette invitation, samedi 9 mai au terme d’une visite dans ce camp de transit, situé dans la ville de Kisangani (Province Orientale).

Le camp Bahuma a accueilli en novembre 2014 environ huit cents ex-rebelles des FDLR et leurs dépendants, en provenance du Sud-Kivu et du Nord-Kivu.

« Je visite régulièrement le camp Bahuma, où on a des ex-combattants FDLR. On a environ huit cents personnes dont quatre cents enfants. Je les ai encouragés de rentrer volontairement au Rwanda via le processus DDRRR », a souligné Martin Kobler.

Il a également encouragé ces ex-FDLR à faire des interviews avec d’autres responsables des Nations unies.

Le patron de la Monusco a fustigé le fait que certains ex-chefs rebelles rwandais continuent, dans ce camp, à influencer leurs compatriotes sur leur décision de rentrer ou non au Rwanda :

« Ce n’est pas légitime ! Tout le monde doit choisir volontairement le moment de rentrer ou de ne pas rentrer au Rwanda. Cette volonté ne doit être empêchée par les autres dans le camp. »

Martin Kobler a par ailleurs annoncé l’arrivée par avion de 7 tonnes de vivres à Kisangani pour environs ces ex combattants FDLR.

Le camp Bahuma compte vingt-cinq pavillons qui font office des dortoirs, de dispensaire et des blocs des latrines.

Le coordonnateur du Mécanisme de suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, François Muamba Tshishimbi avait sollicité, en mars dernier, l’implication des Etats-Unis d’Amérique dans le processus de rapatriement des ex-rebelles FDLR, cantonnés à Kisangani (Province Orientale).

Les FARDC avaient lancé fin janvier dernier les opérations contre les FDLR réfractaires au processus DDRRR à partir de la ville de Beni, à plus de 350 km de Goma (Nord-Kivu).


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité