Urgent

Kigali Marriot Hôtel a pris le devant parmi les autres Hôtels…

Redigé par IGIHE
Le 19 février 2019 à 02:45

Kigali Marriot Hotel a été le premier hotel de la chaine hoteliere internationale à mettre en application la résolution de Marriot International de contribuer à la protection de l’environnement à travers la cessation de l’usage des pipes en plastique.

Marriot International a pris, en juillet 2018, la résolution de réduire l’usage des pipes en plastique dans plus de 6500 de ses hôtels de par le monde. Son Directeur Général, Arne Sorenson, avait alors déclaré qu’ils étaient honorés d’être un parmi les grands complexes hôteliers américains à avoir résolu d’arrêter l’usage des chalumeaux en plastique dans leurs branches opérant de par le monde.

“L’arrêt de l’usage de ces chalumeaux est une façon bien facile pour nos clients de contribuer eux aussi à la réduction de l’usage du matériel en plastique durant le moment où ils sont nos hôtes, une tache qui d’ailleurs les préoccupe également et qu’ils mettent en pratique même chez eux”, a dit Sorenson.

Un des objectifs que s’est fixés Marriot International, c’est qu’en juillet 2019 cette résolution aura été mise en pratique, au moment où il est prévu une réduction de plus d’un milliard de chalumeaux en plastique utilisés chaque année.

Au début de 2018 Marriot a commencé à remplacer le type de bouteilles utilisées dans les lieux d’aisance, une action dont on attend une réduction de plus de 35 milions de bouteilles en plastique.

Cette résolution est mise en pratique après qu’une réunion extraordinaire des Ministres ait décidé un projet de loi relative à l’arrêt de la fabrication, l’importation, l’usage et la commercialisation des objets en plastique à usage unique.

Le Ministre de l’Environnement, Vincent Biruta, a précisé que le projet vise l’arrêt de l’usage des objets en plastique autres que les sachets, tels que les chalumeaux, les gobelets, les bouteilles, les assiettes, les fourchettes, les cuillères et bien d’autres, dont on fait un usage unique, puis jetés dans la nature alors qu’ils ne sont pas bio-dégradables.

Cette loi va être mise en vigueur dix ans après que l’Etat ait interdit l’usage des sachets, et décreté une autre qui punit tout contrevenant, ce qui avait fait classer le Rwanda parmi les 40 pays à avoir franchi un pas dans la protection de l’environnement.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité