Urgent

Kigali : Le Centre d’Echanges Culturels Franco Rwandais en pleine démolition

Redigé par NDJ
Le 17 juin 2014 à 05:26

L’immeuble du CECFR (Centre d’Echanges Culturels Franco rwandais) situé en plein Centre ville est entrain d’être démoli en cet après midi de ce 17 juin 2014. Les autorités de la Mairie de la Ville de Kigali avaient dernièrement déclaré qu’il avait été demandé aux autorités culturelles près l’Ambassade de France au Rwanda de montrer un plan de renovation du building en conformité avec le nouveau Plan Directeur de la Ville de Kigali. Ce message aurait-il été entendu par les autorités culturelles françaises ? (...)

L’immeuble du CECFR (Centre d’Echanges Culturels Franco rwandais) situé en plein Centre ville est entrain d’être démoli en cet après midi de ce 17 juin 2014. Les autorités de la Mairie de la Ville de Kigali avaient dernièrement déclaré qu’il avait été demandé aux autorités culturelles près l’Ambassade de France au Rwanda de montrer un plan de renovation du building en conformité avec le nouveau Plan Directeur de la Ville de Kigali.

Ce message aurait-il été entendu par les autorités culturelles françaises ? Devant le mutisme des uns, se serait-il ensuivi des mesures des autorités municipales ?

"Je ne suis pas au courant de cette démolition. On n’y est plus depuis le mois de mars.C’est un terrain qui nous a été confisqué. Allez demander plutôt à la mairie de la Ville de Kigali. Nous nous avons déménagé des locaux du CECFR au mois de mars dernier", a confié à IGIHE Maurice Brouard, Directeur du CECFR (Centre d’Echanges Culturels Franco rwandais).

Des sources internes au sein de l’Ambassade penchent plutôt sur la volonté de l’ambassade française à devoir jouer sur la dimension diplomatique visant à faire traîner la situation pour ne pas répondre en tant réel aux directives de la Mairie de la ville de Kigali.

D’autres sources plus insidieusement persistantes disent qu’il ya des mecanismes de blocage permanents venant directement du Quai d’Orsay (siège du Ministère des Affaires Etrangères français) qui freineraient toute initiative française devant engager des fonds en direction du Rwanda.

L’affaire reste entière. Les enquêtes sur les sapeurs de relations franco rwandaises sont encore entières.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité