Urgent

Kayonza/Nyamirama : les éleveurs vendent très mal leur lait

Redigé par IGIHE
Le 30 mai 2019 à 03:03

District Kayonza, Secteur Nyamirama : les éleveurs se plaignent de voir leur production de lait non écoulée suite à l’état défectueux des routes sur lesquelles les éventuels acheteurs s’aventurent difficilement.

Les habitants du Secteur Nyamirama en District Kayonza sont conscients que cet état de la route constitue un handicap majeur au problème de l’écoulement de leur production laitière et agricole, abondante par ailleurs, car ils n’ont pas accès au très sollicité marché de la Ville de Rwamagana voisine.

Il arrive qu’un régime de banane est cédé par le fermier pour un prix modique de 40frw le kg quand la récolte a été surabondante, ce qui est fréquent. Certains commerçants les rejoignent chez eux et leur imposent leur prix. Les éleveurs déplorent de n’avoir pas pu trouver un entrepreneur fiable à qui confier leur lait.

Ukozehasi Innocent, Président d’une Coopérative qui collabore avec Transparency International Rwanda, fait observer que cette route, mal construite par VUP, qui va à Rwamagana en passant par Modern School du Secteur Nyamirama, non seulement handicape l’écoulement de leur récolte, mais aussi abîme les champs, car le manque de canalisations fait que l’eau pluviale draine toute la latérite qui va se déposer dans les champs et les rend infertiles.

Gakwavu Augustin de la Cellule Rurambi dans le Secteur Nyamirama, souhaite que l’entrepreneur leur soit envoyé par l’autorité administrative, car ils sauraient à qui s’adresser si l’entrepreneur venait à disparaître sans les rembourser, comme c’est souvent le cas avec des commerçants qui s’improvisent et leur achètent le lait à crédit.

“L’Etat a résolu des problèmes plus épineux, ceci est peu de chose, il peut le résoudre facilement”, observe le sage vieux Gakwavu.

La Secrétaire Exécutive du Secteur Nyamirama, Immaculée Nyirabizeyimana, a dit que la route qui les relie au District de Rwamagana partant de la Cellule Gikaya dans le Secteur Nyamirama, est très glissante durant les périodes pluvieuses et décourage donc les commerçants qui n’osent pas s’y risquer avec leurs véhicules.

Elle a promis qu’avec le budget de l’exercice prochain et en accord avec les autorités du District Kayonza parallèlement avec les travaux VUP, cette route sera reconstruite, au besoin avec la latérite. Elle a dit qu’une solution au surplus de la récolte dans ce Secteur reside dans l’assistance par les autorités administratives, du stockage de cette récolte.

Nyirabizeyimana autant que Mupiganyi Appolinaire de Transparency International -Rwanda se félicitent que désormais les habitants ont des instances où présenter leurs doléances, donner leurs idées, ce qui, selon eux, donne l’espoir que le citoyen a compris que personne ne peut plus nuire ses intérêts.

Le non dit est que que si la solution de stockage était une réalité, les lamentations des habitants du Secteur Nyamirama ne seraient pas si criantes.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité